29 Mar

La Voie des Oracles – tome 2 : Enoch (Estelle Faye)

enochLa Voie des Oracles – Enoch : quart de couverture

Poursuivis par les hommes d’Aedon, Thya, Enoch et Aylus fuient dans les terres barbares…

Sur les routes, les trois acolytes vont découvrir un monde très divers, coloré, fabuleux, où des magies et des mystiques plusieurs fois centenaires côtoient des aspirations farouches à la liberté. Un monde plus vaste et plus étrange que tout ce qu’ils auraient pu imaginer.

Au cours de ce nouveau voyage, Thya et Enoch vont à nouveau être mis à l’épreuve, et se révéler, ou se perdre…. Avec, en fond, la menace grandissante d’Aedon, soutenu cette fois par un nouvel allié surnaturel…

Détails techniques :

Editions Scrineo
Collection Jeunesse
Publication : mai 2015
Illustration : Aurélien Police
352 pages
16,90 € papier, 9,99 € numérique

Mon avis :

A peine terminé le premier tome que j’enchainais sur le suivant ! Il faut bien avouer que c’est agréable, pour une fois, de se lancer dans une série et de pouvoir lire plusieurs tomes les uns à la suite des autres. Lire un primer volet et devoir attendre plusieurs mois pour le second est pénible pour les impatients, en plus de provoquer l’oubli de certains détails importants. J’ai donc poursuivi ma lecture avec joie, et tous les éléments en tête.

Le trio a donc quitté l’Europe pour explorer le Moyen-Orient. Thya, lors d’une vision, aperçoit les « Dieux Voilés » qui la mettent en garde : elle ne pourra plus utiliser ses pouvoirs d’oracle sans en subir les conséquences. Ce qui va amener le trio à se séparer. Chacun va suivre sa propre voie, faire de nouvelles rencontres, bonnes ou mauvaises, et faire ses choix.

Aylus apparaît peu dans ce volume. On suit par contre l’évolution de Thya et  d’Enoch. Enoch subissant une véritable transformation ! J’ai beaucoup apprécié cette progression, ces doutes, ce changement de mentalité. Un personnage qui évolue est un personnage plus vivant, plus réel. Le pauvre va subir, et on subit avec lui, impuissants. Le récit prend une tournure plus dramatique sans toutefois omettre quelques scène épiques.  Estelle a su jouer avec les mots pour nous transmettre l’émotion requise. Bien joué !

Thya, finalement, évolue peu dans ce volet. Certes, elle franchit de lourds obstacles et en voit elle aussi de toutes les couleurs. Pourtant on la sent plus dure que le roc dès le départ et ce jusqu’à la fin. Une fin attendue, mais qui par contre ouvre de multiples possibilités pour le troisième et dernier tome de La Voie des Oracles.

A côté de notre trio, nous retrouvons différents dieux, pas toujours d’accord entre eux. D’autres facettes de ces personnages nous sont dévoilées. Presque figurants dans le premier tome, cette fois ils entrent dans la partie. Et quelle réjouissance de se balader aux côtés de ces figures mythiques !

En bref, « La Voie des Oracles, tome 2 – Enoch » est dans la lignée du premier tome. Un récit destiné à la jeunesse qui peut se lire à tout âge, mêlant histoire, anciennes croyances, magie et épopée pour la liberté. Un monde très bien construit, plausible et que l’on a envie de parcourir. Des personnages aux background étoffés et qui évoluent au fil des pages. Des peuples et des coutumes aujourd’hui disparus que l’on retrouve avec plaisir, et surtout une écriture légère qui nous invite à poursuivre l’aventure jusqu’au bout.

Voir mon avis sur le tome 1 : Thya.

D’autres avis :

Blackwolf, Althea, Gilwen, Book en Stock, …

Challenge Francofou

3 réflexions au sujet de « La Voie des Oracles – tome 2 : Enoch (Estelle Faye) »

Laisser un commentaire