9 Juin

Débat : peut-on tuer ses héros ?

Un auteur peut-il tuer ses héros ?

Voici une question qui fait débat depuis la diffusion de l’épisode 9 de la troisième saison de Game of Thrones. On en parle partout : entre amis, sur les réseaux sociaux, sur les blogs… même la presse s’y met !

Ceux qui ont été choqué par le nombre de « gentils » qui sont morts jusqu’à présent dans la célèbre série Game of Thrones (le Trône de Fer) de G.R.R. Martin, n’ont sans doute pas lu les livres à l’origine de la série de HBO. Sinon, il n’auraient pas étés étonnés.

Le lecteur a cela comme avantage de mieux connaître l’univers qu’à créé G.R.R. Martin que l’auditeur, car si la série télévisée retranscrit très bien l’univers sombre et dangereux de Westeros, le lecteur, lui, a eu l’occasion de se l’imaginer avec bien plus de détails. La plupart des auditeurs sont formatés par les « happy end » à l’américaine, où le héro ne meurt jamais quoi qu’il arrive. Beaucoup de lecteurs aussi, d’ailleurs, car la littérature américaine suit ce qui fonctionne bien à la télé. Pourquoi changer une équipe qui gagne, comme on dit ?

G.R.R. Martin a inversé le processus. Il a décidé de créer un monde médiéval-fantastique le plus proche possible de la réalité. Les héros veulent faire la guerre ? Très bien. Mais pas de guerre sans effusion de sang. Pas de guerre sans perte humaine, chefs compris. L’époque médiévale était dangereuse dans la réalité, pourquoi serait-elle 100% safe dans le fantastique ?

S’il est difficile pour un fan de voir disparaître son personnage favori, imaginez un instant ce qu’il en coûte à un auteur de tuer sa création. Ce personnage qu’il a façonné durant des heures et des heures, ajoutant un détail par-ci, un caractère par-là, le voyant grandir au fil des pages, s’épanouir et prendre lui-même les rênes de sa vie. Cet article donne quelques exemples d’auteurs qui ont mis fin à la vie de leurs personnages… pour ensuite les ressusciter tant la pression des fans (et des managers ?) était grande.

D’ailleurs, si vous avez bien suivi GoT saison 3 : le prêtre de R’hllor (le dieu de la lumière) est capable de ressusciter les morts…

Mon avis personnel sur le sujet :
VIVE G.R.R. MARTIN ! Hourra ! Gloire à lui !
Enfin un auteur avec quelque chose dans le pantalon et qui ose dire « merde » à ses fans ! Ce monsieur écrit ce qu’il a envie d’écrire (et surtout QUAND il en a envie). C’est très difficile de résister à une pression pareille et je l’admire en cela. J’aime ce qu’il écrit car son univers correspond au mien. L’intégrale 3 de GoT foisonne de retournements de situations. Certains prétendront que ce qui se déroule durant les « noces sanglantes » était cousu de fil blanc. Oui, sans doute fallait-il s’y attendre. Mais ceux-là s’attendaient-il aussi à ce qui va se dérouler dans le dernier épisode de cette saison 3 ?

Cet épisode devrait être diffusé dès demain. Je me réjouis de voir si l’opinion publique va rester sur ses positions.