5 Août

La vie à ses rêves (Michel Pagel)

Quart de couverture :

Tous les solitaires en mal d’amour se donnent rendez-vous place du Châtelet, semble-t-il. Ils sont là sept ou huit, hommes et femmes, qui font les cent pas en essayant de n’avoir l’air de rien, qui consultent leur montre entre deux cigarettes. Qui scrutent. Les visages des autres, de ceux et de celles qui arrivent et, pour la plupart, passent sans s’arrêter. Parfois, deux regards se cherchent et se trouvent…

En treize nouvelles, dont une inédite, entrez dans les mondes imaginaires de Michel Pagel, au carrefour de tous les Mauvais Genres. Vous allez lire des nouvelles qui vous feront frémir, d’autres qui vous feront chanter, vous visiterez des mondes inconnus et d’autres que vous croyez connaître mais qui cachent de lourds secrets. Préparez-vous à un voyage dont vous ne reviendrez pas indemne.

« Michel Pagel est de la race des conteurs, des raconteurs d’histoire, de ces auteurs pleins de fougue qui font feu de tout bois pour amener leur récit à sa conclusion. » Roland C Wagner

Auteur de plus de quarante romans et recueils, Michel Pagel a touché avec un égal bonheur au fantastique, à la Science-Fiction et à la fantasy. Il a obtenu le Prix Bob Morane, Le Grand Prix de l’Imaginaire (roman et traduction), le Prix Julia Verlanger, le Prix Masterton (nouvelle et prix spécial) ainsi que le Prix Rosny (roman). Poursuivre la lecture

26 Juin

Critique : Le Cimetière des Astronefs – Michel Pagel

Michel Pagel
Le Cimetière des Astronefs

cimetiere-des-astronefsQuart de couverture :

Nul ne sait où se trouve le mystérieux Cimetière des Astronefs, pas même l’auteur de ce livre*. Mais moi, Gaba, dit l’Arnaque, dit l’Impondérable, dit Chotomie, j’ai reçu pour mission d’en dérober les fabuleux trésors. Comme dit le poète : « Ca va chier ! ».
* Authentique (Note de l’Auteur)

Auteur inconnu. Titre inconnu. C’est à Redu, village du livre (Belgique), que mon regard a croisé ce livre. J’étais à l’époque à la recherche d’un roman de SF, genre dans lequel je ne m’étais plus plongée depuis un certain temps. L’humour chargé d’ironie du résumé m’a séduite, et j’ai emporté le bouquin avec moi. Poursuivre la lecture