9 Juin

Débat : peut-on tuer ses héros ?

Un auteur peut-il tuer ses héros ?

Voici une question qui fait débat depuis la diffusion de l’épisode 9 de la troisième saison de Game of Thrones. On en parle partout : entre amis, sur les réseaux sociaux, sur les blogs… même la presse s’y met !

Ceux qui ont été choqué par le nombre de « gentils » qui sont morts jusqu’à présent dans la célèbre série Game of Thrones (le Trône de Fer) de G.R.R. Martin, n’ont sans doute pas lu les livres à l’origine de la série de HBO. Sinon, il n’auraient pas étés étonnés.

Le lecteur a cela comme avantage de mieux connaître l’univers qu’à créé G.R.R. Martin que l’auditeur, car si la série télévisée retranscrit très bien l’univers sombre et dangereux de Westeros, le lecteur, lui, a eu l’occasion de se l’imaginer avec bien plus de détails. La plupart des auditeurs sont formatés par les « happy end » à l’américaine, où le héro ne meurt jamais quoi qu’il arrive. Beaucoup de lecteurs aussi, d’ailleurs, car la littérature américaine suit ce qui fonctionne bien à la télé. Pourquoi changer une équipe qui gagne, comme on dit ?

G.R.R. Martin a inversé le processus. Il a décidé de créer un monde médiéval-fantastique le plus proche possible de la réalité. Les héros veulent faire la guerre ? Très bien. Mais pas de guerre sans effusion de sang. Pas de guerre sans perte humaine, chefs compris. L’époque médiévale était dangereuse dans la réalité, pourquoi serait-elle 100% safe dans le fantastique ?

S’il est difficile pour un fan de voir disparaître son personnage favori, imaginez un instant ce qu’il en coûte à un auteur de tuer sa création. Ce personnage qu’il a façonné durant des heures et des heures, ajoutant un détail par-ci, un caractère par-là, le voyant grandir au fil des pages, s’épanouir et prendre lui-même les rênes de sa vie. Cet article donne quelques exemples d’auteurs qui ont mis fin à la vie de leurs personnages… pour ensuite les ressusciter tant la pression des fans (et des managers ?) était grande.

D’ailleurs, si vous avez bien suivi GoT saison 3 : le prêtre de R’hllor (le dieu de la lumière) est capable de ressusciter les morts…

Mon avis personnel sur le sujet :
VIVE G.R.R. MARTIN ! Hourra ! Gloire à lui !
Enfin un auteur avec quelque chose dans le pantalon et qui ose dire « merde » à ses fans ! Ce monsieur écrit ce qu’il a envie d’écrire (et surtout QUAND il en a envie). C’est très difficile de résister à une pression pareille et je l’admire en cela. J’aime ce qu’il écrit car son univers correspond au mien. L’intégrale 3 de GoT foisonne de retournements de situations. Certains prétendront que ce qui se déroule durant les « noces sanglantes » était cousu de fil blanc. Oui, sans doute fallait-il s’y attendre. Mais ceux-là s’attendaient-il aussi à ce qui va se dérouler dans le dernier épisode de cette saison 3 ?

Cet épisode devrait être diffusé dès demain. Je me réjouis de voir si l’opinion publique va rester sur ses positions.

19 Oct

Critique : Game of Thrones (Le Trône de Fer), intégrale 3 – GRR Martin

George R.R. Martin
Game of Thrones
Intégrale 3

game_of_thrones_3Le quart de couverture étant identique à celui des autres intégrales, je ne vais pas vous faire l’affront de le recopier ici. Voici donc mon bref résumé personnel :

Les couronnes, après s’être multipliées, semblent désormais disparaître les unes après les autres. Assassinats, traîtrises et batailles affaiblissent chaque maison, chaque couronne. Il semble devenu rituel de monter sur l’échelle du pouvoir pour en dégringoler aussitôt. Mais alors que les pièces de l’échiquier de Westeros changent de place, les dieux eux-mêmes semblent y ajouter leurs propres pions. Poursuivre la lecture

9 Juil

Critique : Game of Thrones (Le Trône de Fer) – GRR Martin

George R.R. Martin
Game of Thrones
Intégrale 1

game_of_thronesQuart de couverture :

Le royaume des sept couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver : par-delà le mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage. Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer, tous les coups sont permis, et seuls les plus forts, ou les plus retors s’en sortiront indemnes…


Voici une saga que tout le monde connait, au moins de nom. Car en effet, Le Trône de Fer fait beaucoup parler de lui. Livres best-sellers et série télé la plus piratée au monde en 2011 nous content une histoire poignante où les intrigues politiques malmènent des personnages tantôt attachants, tantôt révoltants. Poursuivre la lecture