7 Oct

L’Evangile Cannibale (Fabien Clavel)

Aux Mûriers, l’ennui tue tout aussi sûrement que la vieillesse. Matt Cirois, 90 ans et des poussières, passe le temps qu’il lui reste à jouer les gâteux. Tout aurait pu continuer ainsi si Maglia, la doyenne de la maison de retraite, n avait vu en rêve le fléau s abattre sur le monde. Et quand, après quarante jours et quarante nuits de réclusion, les pensionnaires retrouvent la lumière et entrent en chaises roulantes dans un Paris dévasté, c’est pour s’apercevoir qu’ils sont devenus les proies de créatures encore moins vivantes qu’eux. Que la chasse commence…

Fabien Clavel, lauréat d’une douzaine de prix et auteur d’une vingtaine de romans, est l’une des voix les plus connues de l imaginaire. Sa plume caméléon s’adapte à sa volonté d’en explorer tous les sous-genres. Avec L’Évangile cannibale, il revisite le mythe du zombie et du survival dans un roman court, rythmé et caustique. Poursuivre la lecture

5 Août

La vie à ses rêves (Michel Pagel)

Quart de couverture :

Tous les solitaires en mal d’amour se donnent rendez-vous place du Châtelet, semble-t-il. Ils sont là sept ou huit, hommes et femmes, qui font les cent pas en essayant de n’avoir l’air de rien, qui consultent leur montre entre deux cigarettes. Qui scrutent. Les visages des autres, de ceux et de celles qui arrivent et, pour la plupart, passent sans s’arrêter. Parfois, deux regards se cherchent et se trouvent…

En treize nouvelles, dont une inédite, entrez dans les mondes imaginaires de Michel Pagel, au carrefour de tous les Mauvais Genres. Vous allez lire des nouvelles qui vous feront frémir, d’autres qui vous feront chanter, vous visiterez des mondes inconnus et d’autres que vous croyez connaître mais qui cachent de lourds secrets. Préparez-vous à un voyage dont vous ne reviendrez pas indemne.

« Michel Pagel est de la race des conteurs, des raconteurs d’histoire, de ces auteurs pleins de fougue qui font feu de tout bois pour amener leur récit à sa conclusion. » Roland C Wagner

Auteur de plus de quarante romans et recueils, Michel Pagel a touché avec un égal bonheur au fantastique, à la Science-Fiction et à la fantasy. Il a obtenu le Prix Bob Morane, Le Grand Prix de l’Imaginaire (roman et traduction), le Prix Julia Verlanger, le Prix Masterton (nouvelle et prix spécial) ainsi que le Prix Rosny (roman). Poursuivre la lecture

27 Avr

Apocalypse Z (T2) : Les Jours Sombres (Manel Loureiro)

Apocalypse_Z2La survie est un combat de tous les jours… Après s’être enfui en hélicoptère avec quelques survivants, notre avocat-narrateur se réfugie dans les îles Canaries où le reste du gouvernement espagnol tente de préserver un semblant de civilisation. Mais dans ce nouveau monde, où règne la loi du plus fort, nos survivants devront lutter autant contre les morts que contre les autres humains dont la sauvagerie naturelle revient rapidement.

Détails Techniques :

Panini Comics Editions
Collection Eclipse
480 pages (version brochée)
14 € version brochée, 8,99 € en ebook

Mon avis :

Un second tome qui démarre en force ! Poursuivre la lecture

24 Jan

Zombies – T2 De la brièveté de la vie (Peru, Cholet, Champelovier)

Zombies-T2Résumé maison :

Josh n’est pas mort, mais dans un sale état. La réserve de médicaments diminue et Sam va devoir fouiller les hôpitaux pour en trouver. Parallèlement, le groupe qu’il a rejoint nettoye méthodiquement Vashon Island, tandis que sur le continent, tous les zombies se rassemblent en une horde immense…

Détails techniques :

Éditions Soleil
Prix : +/- 14€
Scénariste : Olivier Péru
Dessinateur : Cholet
Coloriste : Champelovier

Mon avis :

OUF ! Josh n’est pas mort. C’était la grande question en refermant le tome 1, heureusement, Peru ne nous laisse pas languir et nous dévoile la réponse dès les premières pages.

« De la brièveté de la vie » est bien rythmé et se lit tout seul. De nouveaux personnages font leur apparition, en même temps que de nouvelles menaces et autres prises de conscience.
Que serait-on prêt à faire pour défendre notre peau et celle des nôtres ? Serions-nous prêt à tout ? Quitte à risquer la vie de bien d’autres personnes ? C’est l’une des thématiques de ce tome 2. Une autre consistant à mettre en place des règles dans un monde qui n’en a plus aucune.

Entre ma lecture du tome 1 « La divine comédie » et celui-ci, j’ai vu toutes les saisons de Walking Dead. Difficile de ne pas faire un rapprochement. L’univers et les thèmes abordés ont beau être similaire, les histoires sont toutefois différentes. L’approche est différente également. Il y a peut-être plus d’humour (noir) dans la BD Zombies, et c’est tant mieux.

Si j’ai apprécié ma lecture, je reste tout de même plus en dehors de l’histoire que si j’avais lu un roman. Rien à faire, j’ai du mal à m’intégrer au monde de la BD. (mais je persiste)

Lu et chroniqué dans le cadre des challenges Zombies de Cornwall et Francofou d’ici même.

challenge francofou 25

21 Oct

La nuit a dévoré le monde (Pit Agarmen)

couvertureQuart de couverture (source: laffont.fr)

Quand les hommes se transforment en zombies, et qu’un jeune écrivain se trouve seul confronté à cette violente apocalypse, il n’est finalement pas si surpris. Depuis longtemps l’homme a fait preuve de sa décadence et de sa cruauté. Aujourd’hui, un pas de plus dans l’abomination a été franchi : il est devenu un monstre anthropophage.
Face à cette nuit de cauchemar, tel Robinson sur son île, le jeune survivant s’organise. Il vit reclus dans un appartement et se croit un temps à l’abri, en dépit des attaques répétées des morts-vivants. Mais la folie de ce nouveau monde fait vaciller sa propre raison. Pour échapper au désespoir, il réapprend à vivre et à lutter, Armé d’un fusil, il découvre avec surprise qu’il peut tuer et qu’il a même un certain talent pour ça. En réinterrogant son passé, il se livre aussi à une introspection sensible sur sa propre condition et les raisons de ses échecs passés. C’est son inadaptation à la société des hommes qui explique peut-être sa survie à cette fin du monde.
Un roman d’action, littéraire et psychologique, qui reprend les codes du genre pour mieux les subvertir. Poursuivre la lecture

12 Oct

Les Pourris – Xavier Otzi

Les Pourris de Xavier OTZIDans un monde en décomposition, le plus dur est de conserver son intégrité physique. C’est le principal problème auquel sont confrontés le Crépu, Pièces-Détachées et les autres. Zombies de leur état, ils hantent une ville dépeuplée depuis l’apocalypse, où ils vivent un indolent quotidien post-mortem… L’autre problème, ce sont ces pulsions, longtemps oubliées, au niveau de l’entrejambes et aux effets délétères.

Avec « Les Pourris », Xavier Otzi nous propose une virée à la fois drôle, tendre et surtout trash, dans un monde où les zombies ne sont pas les monstres décérébrés que l’on imagine. Pas tout à fait… Poursuivre la lecture

27 Sep

Zombies – T1 La divine comédie (Peru, Cholet, Champelovier)

Résumé maison :

Les zombies ont envahis le monde. On ne sait ni comment ni pourquoi, mais ils sont là, toujours plus nombreux. Une morsure, et vous êtes contaminé. Dans un Seattle dévasté, quelques hommes tentent de survivre à l’apocalypse. Sam Coleman en fait partie. Son but ? Retrouver sa fille Stacy, qu’il a perdu de vue lorsque les morts se sont relevés.

Détails techniques :

Ceci est une BD (voui, ma première chronique de BD, tout arrive)
Éditions Soleil
Prix : +/- 14€
Scénariste : Olivier Péru
Dessinateur : Cholet
Coloriste : Champelovier Poursuivre la lecture