2 Oct

Challenge Francofou 4

Vous en voulez encore ? Très bien, c’est reparti !

Fin du suspense

Vous avez été quelques-uns à suivre le petit teasing :

 

teasing

pal-fr
Ma PAL francophone

challenge-francofou

Francofou ? What’s… Qu’est-ce donc ?

Les auteurs anglophones ont la chance d’être très appréciés en Europe, parfois au détriment des auteurs francophones. Comment soutenir ces derniers ? Comment donner envie aux gens de les lire ? Eh bien en lançant un challenge de lecture d’auteurs francophones, pardi !
Le nom « Francofou » a simplement été emprunté aux Francofolies de Spa, un festival de musique francophone (enfin, c’était l’idée il y a quelques années…).

Règlement 2016-2017

Retour aux choses simples.
Terminé le système de points. Terminé les avantages pour ceux qui soutiennent les petites maisons d’édition (que cela ne vous empêche pas de le faire, évidemment !).

– le texte doit appartenir au genre de l’imaginaire (SFFF) et provenir d’un auteur francophone
– romans, nouvelles, novellas, recueils (collectifs ou non) et BD sont acceptés. Seront rejetés essais et poésie.
– seuls les blogueurs peuvent participer au Challenge Francofou
– chaque chronique doit être déposée dans la Francobox ci-dessous (je n’irai pas fouiller le web à votre recherche!)
– le logo du Challenge Francofou (ci-dessus) doit être bien visible sur chaque chronique, ainsi que le lien renvoyant vers ce billet
– le blogueur valide sa participation dès la première publication d’une chronique
– aucun quota minimum ni maximum, chaque blogueur peut chroniquer autant de textes qu’il le souhaite
– le Challenge Francofou est combinable à souhait avec d’autres challenges
– le Challenge Francofou débutera le mercredi 05 octobre 2016 et s’achèvera le vendredi 31 mars 2017.

FrancoBox :

Pour déposer vos chroniques, c’est par ici !

Qu’est-ce qu’on y gagne ?

Le plaisir de lire des auteurs « locaux » !
Bon ok… et quelques cadeaux.

En voici d’ailleurs un premier offert à tout participant au Challenge Francofou 4 dès leur première chronique entrée dans la FrancoBox :

cadavres-palotsQuatre mini-nouvelles rédigées par quatre auteurs belges. Chacun ayant continué le récit commencé par un autre… et ainsi de suite, un peu comme des cadavres exquis… mais version pâlots.

« Prenez quatre auteurs, enfermez-les trois jours, et forcez-les à écrire… Ajoutez une pincée d’humour, un soupçon d’aventure, un zeste de… Oh non, oubliez les formules toutes faites. Parce que ces nouvelles ne sont pas ordinaires.

Entrez dans la morgue littéraire. »

Conclusion :

Tous à vos PAL ! Et bon Francofou 😉

 

12 Nov

La Sirène de l’Espace (Michel Pagel)

Quart de couverture :

Pacifiste convaincu, Francis Briand est soulagé. Il achève son service militaire de cinq ans, dans la guerre que livre la Fédération terrienne contre Jupiter. Mais voilà qu’en transit sur la Lune, il se retrouve enrôlé de force sur un vaisseau corsaire. Aux mains d’un capitaine qui se prend pour un pirate des Caraïbes.

Une seule raison pousse Francis à faire route avec ces flibustiers de l’espace : découvrir la source de ce fabuleux chant féminin qu’il lui a semblé entendre et qui a fait naître en lui des émotions troublantes. Mais peut-être aurait-il dû faire la sourde oreille…

Poursuivre la lecture

1 Nov

Challenge Francofou 3 : bilan d’octobre

Un mois déjà ! Mais n’ayez criante, il en reste cinq 😉

Challenge Francofou

Quelques chiffres :

Nous battons les records avec un total de 33 chroniques pour 14 participants inscrits (dont 12 ont posté leur premier billet) !
C’est ce qui s’appelle un super démarrage ! Bravo à tous ! 😀

Pour votre information, l’année dernière on comptabilisait 17 chroniques après 22 jours (oui, je n’étais pas très « planning »…).

Parmi les blogueurs, 3 ont joué le jeu en soutenant les petites maisons d’édition (Editions Le Petit Caveau pour le mois d’octobre) pour 6 chroniques. C’est plus que ce à quoi je m’attendais !
3 autres ont profité de l’action ActuSF en lisant « Feuillets de Cuivre », et je pense qu’il en viendra d’autres avec ce même titre dans les semaines qui arrivent !
2 billets pour les Editions du Riez (mois de Septembre) par deux participants différents, et 22 chroniques portant sur des ouvrages SFFF francophones d’autres maisons d’édition.

Le total des points comptabilisé est de 265, répartis comme suit :

Baroona : Salut, Wolinski !L’Ombre du pouvoirVéridienneChaos sous la montagne => 20 points
Cornwall : U4 : Yannis => 5 points
Dionysos : Feuillets de cuivre => 15 points
Doris : L’Evangile CannibaleMausolée Feuillets de Cuivre => 25 points
Jeanne Sélène : L’alliance des endomicesDestination MarsL’eau noireLes loups de KharkovLe Mauve Empire => 60 points
Laurent Pendarias : Les tisseurs de tempsSale TempsLa Horde du contreventLa loi du désert L’avenir ne sera plus ce qu’il étaitLa geste du sixième royaumeA vos souhaits
=> 40 points
Lorhkan : Feuillets de CuivreIanos, singularité nue => 20 points
Ptitelfe : Les enfants de Peakwood => 5 points
Salyna : Noire Neige => 5 points
Walkyrie : L’eau noireL’ange et le Faucon tome 1Les loups de Kharkov => 35 points
Xapur : Les Pirates de L’Escroc-Griffe – tome 1PORT D’AMESLes Nefs de PangéeRÉCITS DU DEMI-LOUP – TOME 1 : VÉRIDIENNE => 20 points
Xian Moriarty : L’histoire de Mr N T.01 => 15 points

Sont donc en tête de liste : Jeanne Sélène, Laurent Pendarias et Walkyrie.

Partenariat avec ActuSF :

Je rappelle qu’ActuSF offre 4 titres (numérique + papier) aux participants du Challenge Francofou.
Plus de détail par ici.

Si vous n’êtes pas intéressé par l’un de ces titres, merci de me le faire savoir afin que je vous retire du tirage au sort.

Novembre sera le mois des éditions…

Editions Kitsunegari !

Kitsunegari Editions

Durant tout le mois de novembre, une chronique sur l’un de leurs livre rapportera 15 points. Dès le 1er décembre, ça passera à 10 points.
Dorénavant, les livres des Editions du Riez et des Editions du Petit Caveau rapportent chacun 10 points.
Je rappelle également que les livres publiés par les Editions ActuSF rapportent 15 points jusqu’à Noël.

Allez voir sur le site de Kitsunegari, ils font des offres durant tout le mois de novembre !

 

Merci à tous pour votre enthousiasme et votre participation ! 🙂

Il y a du talent chez les auteurs francophones. Découvrons-les !

 

7 Oct

L’Evangile Cannibale (Fabien Clavel)

Aux Mûriers, l’ennui tue tout aussi sûrement que la vieillesse. Matt Cirois, 90 ans et des poussières, passe le temps qu’il lui reste à jouer les gâteux. Tout aurait pu continuer ainsi si Maglia, la doyenne de la maison de retraite, n avait vu en rêve le fléau s abattre sur le monde. Et quand, après quarante jours et quarante nuits de réclusion, les pensionnaires retrouvent la lumière et entrent en chaises roulantes dans un Paris dévasté, c’est pour s’apercevoir qu’ils sont devenus les proies de créatures encore moins vivantes qu’eux. Que la chasse commence…

Fabien Clavel, lauréat d’une douzaine de prix et auteur d’une vingtaine de romans, est l’une des voix les plus connues de l imaginaire. Sa plume caméléon s’adapte à sa volonté d’en explorer tous les sous-genres. Avec L’Évangile cannibale, il revisite le mythe du zombie et du survival dans un roman court, rythmé et caustique. Poursuivre la lecture

23 Sep

Les Poubelles Pleurent Aussi (Guillaume Suzanne)

La Terre, France.
Le Contact tant espéré a finalement eu lieu. Les Nods ont débarqué il y a six ans, apportant avec eux la dernière génération de poubelles organiques dans un but on ne peut plus noble : aider les Terriens, qui semblent avoir tant de mal à garder leur planète propre. Semant le progrès et la pagaille dans leur sillage, voilà qu’ils ont éradiqué le tabac sans demander leur avis aux fumeurs.
Les Nods se prétendent omnipotents, mais… jusqu’où  ?
Et tandis que le président de la République apprend ses discours sur des fiches cartonnées et qu’Arnold Sextan se fait verbaliser pour stationnement de maison non autorisé, les montres se mettent à perdre l’heure, les GPS à perdre le Nord et les gens à perdre la tête.

Détails techniques :

Editions Griffe d’Encre
Première parution : 09/2008
Novella
80 pages
Prix : 8€ (numérique 4.99€)
Illustration de couverture : Zariel Poursuivre la lecture

16 Sep

Chimères (Xian Moriarty)

chimere-num

Mai 1610.

Paris est en émoi suite à l’assassinat du roi Henri IV. Mais Hector n’a que faire des intrigues politiques qui secouent la capitale. Un homme à l’allure inquiétante a fait enlever ses sœurs et il est prêt à tout pour les retrouver.

Cependant, le bretteur est loin d’imaginer quels sombres desseins se jouent réellement dans les entrailles de la ville.

Détails techniques :

Editions Flammèche
Nouvelle – Format numérique
Parution le 1er juin 2014
Prix : 0.99€
Couverture de Vay – Illustration

Mon avis :

Chimères fait partie de mes achats pour l’opération du 1er septembre (le 1/9 j’achète un livre SFFFH francophone). J’ai le plaisir de figurer au sommaire de l’anthologie « Montres à toute vapeur » aux côtés de Xian. Je l’ai donc déjà lue et avait beaucoup apprécié sa Dame aux Hiboux. C’était l’occasion de la lire à nouveau !

On connait Xian pour son amour de l’Histoire. On ne sera donc pas étonné de retrouver ici certains personnages historiques bien connus (ou pas, scusez, je suis pas française et en plus je n’ai jamais eu cours d’histoire). Je ne jugerai donc pas cette facette de Chimères car je connais trop peu l’histoire de nos chers voisins. J’ai toutefois trouvé dommage qu’on ne s’embarque pas plus près de ces personnages et des intrigues politiques de l’époque.

A côté d’une mise en place réussie (quoique « racontant » plutôt que « montrant » un peu trop), l’intrigue happe le lecteur assez vite. Le mystère qui plane autour de ces disparitions inquiétantes n’est résolu qu’à la toute fin, une fin inattendue et… inhabituelle. Il manque par contre l’information cruciale du pourquoi, même si on en a une vague idée.

Bien bien bien. Xian, t’avais pas parlé de développer cet univers ?
Alors ? Ca vient ? 😉

28 Sep

Chien du heaume (Justine Niogret)

chien-du-heaume-justine-niogretQuart de couverture :

On l’appelle chien du Heaume parce qu’elle n’a plus ni nom ni passé, juste une hache ornée de serpents à qui elle a confié sa vie. La quête de ses origines la mène sur les terres brumeuses du chevalier Sanglier, qui règne sans partage sur le castel de Broc. Elle y rencontre Regehir, le forgeron à la gueule barrée d’une croix, Iynge, le jeune guerrier à la voix douce, mais aussi des ennemis à la langue fourbe ou à l’épée traîtresse. Comme la Salamandre, cauchemardes hommes de guerre… On l’appelle Chien du Heaume parce qu’à chaque bataille, c’est elle qu’on siffle. Dans l’univers après et sans merci du haut Moyen Age, loin de l’image idéalisée que l’on se fait de ces temps cruels, une femme se bat pour retrouver ce qu’elle a de plus cher, son passé et son identité. Poursuivre la lecture

24 Sep

Les derniers hommes (Pierre Bordage)

Résumé maison :

La troisième guerre mondiale a pris fin il y a un siècle. Qui a gagné ? Les rares survivants disséminés à travers le globe ne s’en soucient pas trop.  On les appelle « les peuples nomades », car la pénurie d’eau potable et d’aliments sains les obliges à constamment partir à la recherche de nouvelles sources, ou plutôt d’ancienne caches. La Terre a subi les séquelles des bombes nucléaires, de même que les descendants de l’humanité. Certains sont estropiés, victimes de maladies génétiques mortelles. D’autres se sont vu recevoir un « don ». Solman fait partie de ces deux catégories. Le jeune homme est à la fois rejeté par sa tribu aquariote pour sa jambe torse et à la fois prisé par le conseil de son peuple pour son don : la clairvoyance, qui lui permet de détecter le moindre mensonge, la moindre émotion. Sur la route du grand rassemblement des peuples nomades, d’étranges événements surviennent à travers lesquels Solman perçoit une intelligence supérieure, destructrice,  semblant vouloir la fin des derniers hommes. Poursuivre la lecture