11 Mai

Le Fou et l’Assassin – tome 2 (Robin Hobb)

la-fille-de-l-assassin

Avertissement SPOILER : si vous n’avez pas lu le tome 1, ne lisez pas ce qui suit. Pas même le quart de couverture.

Fitz Chevalerie doit apprendre à vivre avec sa fille, Abeille, après la mort de sa femme Molly. Etrangement précoce et intelligente, l’enfant poursuit une existence à demi sauvage dans le domaine de Flétribois auprès d’un père qui ignore comment l’élever et d’un personnel qui, au mieux, la regarde comme une bête curieuse, au pire, la méprise. Livrée à elle-même, elle découvre les passages secrets que dissimulent les murs de la maison, se lie d’amitié avec un chat et apprend par bribes la vie d’assassin que mena jadis son père. Un jour, une jeune femme arrive, porteuse d’un message du Fou ; mais elle est si gravement blessée qu’elle expire avant de pouvoir tout dire. Fitz, craignant que ses meurtriers ne s’en prennent à sa famille, brûle son cadavre, dissimule sa mort et laisse croire qu’elle a poursuivi sa route. Un matin où Fitz se rend au marché avec sa fille, celle-ci est prise à partie par un mendiant que son père poignarde… Or, il s’agit du Fou… Robin Hobb ressuscite ici magnifiquement les personnages de la célèbre série de L’Assassin royal qui l’a rendue célèbre dans le monde entier.

Détails techniques :

Pygmalion Éditions
Fantasy
384 pages (format broché)
21,90€ format broché, 14,99€ format ebook
Second tome d’une série de 6 livres

Mon avis :

Ce que je disais au sujet du premier tome se poursuit ici encore. Fitz est plus seul que jamais. Il a perdu Molly et se retrouver à élever une fille inattendue (oh ?) et très mystérieuse. Il se laisse aller. Et par là même, néglige l’éducation de sa fille Abeille. Jusqu’à ce qu’une nouvelle messagère débarque à Flétribois et livre un message partiel en provenance du Fou… Poursuivre la lecture