21 Août

Nouvelle : Je ne suis pas une légende – Catherine Dufour

Je ne suis pas une légende de Catherine DUFOUR

A L’EPOQUE OU MALO rencontra son premier vampire, il frôlait la dépression.

Après deux ans de bons et loyaux services en tant que Life Time Value Manager chez Johnson & Johnson, une persistante absence de cravate doublée d’une regrettable propension à quitter le bureau en sifflotant sitôt son travail bouclé lui avait valu une mise au placard définitive. Dans les premières semaines de sa relégation, il essaya d’inverser la vapeur : il mit une cravate noire imprimée de petits ours rouges et passa de longues heures supplémentaires près de la machine à café.

Peine perdue.
Il était trop tard.
Beaucoup trop tard.

Nouvelle gratuite disponible sur le site bien connu Le Bélial, « Je ne suis pas une légende » est à l’opposé de « Je suis une légende », de Richard Matheson. Autant le héro de ce dernier continue à chercher un remède et tente de garder un train de vie « humain » malgré la folie de la solitude qui l’envahit peu à peu, autant Malo se laisse aller dès le premier soir aux pires vices et sombre très vite dans une folie autodestructrice.

La grande différence : il s’agit ici de vampires et non de zombies. Quoique d’après les descriptions de « Je ne suis pas une légende », cette différence soit plutôt subtile, finalement.

Outre l’histoire en elle-même, cette nouvelle nous laisse des questions pertinentes. Qu’est-ce que l’enfer, finalement ? Serait-ce un monde dominé par des monstres sanguinaires et sans état d’âme ? Ou plutôt un monde où les hommes bradent les entreprises et la vie de milliers de personnes comme on braderait du tissu dans les souks de Marrakech ? Ne vit-on pas déjà dans ce monde-là ?

Enfin une lecture (même courte) qui relève le niveau, après ma déception  sur Le cycle du guerrier de Mars.

JLNN

Nouvelle lue et chroniquée dans le cadre du challenge JLNN de Lune.

3 réflexions au sujet de « Nouvelle : Je ne suis pas une légende – Catherine Dufour »

  1. Malheureusement je n’ai pas lu « l’original », seulement vu le film. Je n’ai en vérité pas lu grand chose de post-apocalyptique, mais le peu que j’ai pu lire m’a beaucoup plus. Je pense me tourner un peu plus vers ce style quand ma PAL sera moins haute…

Laisser un commentaire