24 Juil

Les Pilleurs d’Âmes (Laurent Whale)

les-pilleurs-d-ames-laurent-whaleTerre, 1666. La galaxie abrite déjà des civilisations avancées, pourtant, c’est sur la planète bleue que vont s’affronter deux espions intergalactiques.
L’un d’eux, qui se fait bientôt appeler Yoran Le Goff, intègre l’équipage d’un des plus sanguinaires flibustiers : Jean-David Nau, dit l’Olonnais. Entre amitiés, alliances de circonstance et trahisons, Le Goff tentera de débusquer le mystérieux adversaire qu’il est venu traquer. Pour découvrir ses plans, mais aussi pour l’éliminer. Seulement, parmi la flibuste, comme dans les étoiles, rien n’est écrit d’avance et la mission de l’espion sent très vite la poudre. Jusqu’à l’explosion finale…

 

 

 

 

 

Détails techniques :

Hélios
Science-Fiction / Aventure (inclassable…)
245 pages (hors appendices)
7,90 € au format poche, 12,60 au format broché. Pas d’édition électronique à ma connaissance.

Mon avis :

Deux fils d’intrigue se mêlent : celui qui se déroule sur Terre en 1666, à bord de bateaux de bois chargés de flibustiers, et celui qui se situe quelque part sur une autre planète où les avancées technologiques sont beaucoup plus poussées que ce que nous avons actuellement à notre disposition. Un espion et un contre-espion sont tous deux lancés sur Terre, avec chacun un objectif bien précis. Ils sont espions mais également recruteurs de gros bras sur divers mondes. Chacun va tenter de saborder l’autre.

On retrouve dans Les Pilleurs d’Âmes les personnages choyés par Laurent Whale : des héros sans chevalerie, parfois naïfs mais qui possèdent toujours une verve qui me rend admirative. Le décor et l’époque font bien leur boulot. Nous sommes en pleine épopée pirate, mais avec des protagonistes armés de technologie futuriste qu’ils doivent camoufler aux yeux des autochtones de la Terre, sous peine de créer un choc trop important.

Il y a toutefois quelques détails qui affaiblissent le tout : les scènes dans l’espace sont courtes et peu nombreuses. Cela manque cruellement à la fin. Je pense aussi à ce besoin irrépressible de sauver la belle (presque) inconnue. Le coup de foudre ? Mouai. Pas convaincue. Ca m’a semblé trop léger pour entreprendre de tels risques.

Malgré tout, ce fut (encore une fois) un bon moment de lecture.

Laurent, continue à bien me conseiller et tu auras encore droit à des cuberdons la prochaine fois qu’on se croise 😉

Chez les blogopotes :

Imaginelf
Les lectures de Xapur
Bookenstock
Jae_Lou
Blackwolf
Cornwall
Julien le Naufragé

Challenges :

ssw 3

Lu et chroniqué dans le cadre des challenges SSW3 de RSF Blog et S4F3 de Xapur !

challenge Summer Short Stories of SFFF

3 réflexions au sujet de « Les Pilleurs d’Âmes (Laurent Whale) »

Laisser un commentaire