19 Juil

Les Enfants de l’Ô (Vanessa du Frat)

MiniatureAlia, 2340

Un étrange signal apparaît sur les écrans de surveillance ECO. Ludméa, jeune stagiaire envoyée sur le terrain pour chercher son origine, se retrouve en pleine tempête, au cœur de la forêt de Gonara. L’affaire semble intéresser de près Ruan Paso, directeur adjoint des départements militaires pour la recherche scientifique, un homme plein de secrets.

Terre, 2066

Les jumeaux Line et Lúka tentent de survivre sous le joug d’un père violent, obsédé par ses manipulations génétiques. Leur existence triste et routinière est chamboulée le jour où Lúka désobéit aux ordres en laissant s’évader un sujet d’une importance capitale… ce qui ne restera pas sans conséquences pour le futur.

Détails techniques :

Chromosome Editions (auto-édition, explications par ici)
427 pages (version brochée)
Prix en version brochée : 21 €
Prix en  version électronique (sans DRM) : 3,50 €
Disponible sur :
Le site de l’auteure
Amazon
Kobo
Puis plein d’autres encore… allez voir le site de l’auteure, tout y est !

Ai-je vraiment encore besoin de présenter Vanessa du Frat ? J’ai l’impression que tout le monde la connait. Où plutôt qu’elle connait tout le monde.
Bref. Ness, c’est cette fille un peu folle qui a un beau jour décidé d’écrire et de publier son roman sur le net, comme ça, gratos, chapitre par chapitre. Les quatre premiers tomes de « Les Enfants de l’Ô » ont ainsi étés mis en vitrine sur une version précédente du site web actuel (fait maison, et elle fait ça très bien, miss du Frat).
Il y a quelques années, je demandais l’avis d’un ami pour faire de même avec mon propre roman (de Fantasy celui-ci). Il m’a redirigé vers le site de Ness et c’est ainsi que j’ai fait sa connaissance… et dévoré les 4 premiers livre de sa saga familiale.

Car ne vous y trompez pas. S’il s’agit d’un roman où la Science-Fiction est bien présente, elle sert surtout de décor à un drame psycho-familial. On y parle énormément d’amour, de bébés, de disputes conjugales et/ou fraternelles. Si vous n’aimez pas la romance, fuyez ce livre, il n’est pas fait pour vous.

J’ai donc déjà lu ce livre il y a… 2 ? 3 ans ? Quelque chose comme ça. Mais Vanessa a décidé à l’automne dernier de se lancer dans la grande aventure de l’auto-édition (comment ça, encore un livre auto-édité ? Oui, et alors ?). Pour l’occasion, elle a revu et corrigé la version publiée sur son site en y ajoutant pas moins d’un tiers de texte.  J’avoue que ces ajouts se sont si bien intégrés au texte originel que je suis incapable de dire quels morceaux sont nouveaux ou si ma mémoire les avait simplement effacés de mon esprit.

DSCF1687

Ce livre est vraiment un bel objet. Couverture sobre et très parlante pour qui l’a déjà lu, et illustration d’un personnage (par Suzanne van Pelt) tout simplement magnifique, n’hésitez pas à visiter sa gallerie sur DeviantArt.

Au-delà de l’apparence, il y a les mots, bien entendu.
Plusieurs points m’ont tout d’abord intriguée : une femme à 6 doigts et aux pupilles de chat, des jumeaux « opposés » aux pouvoirs étranges, la possibilité que ces mêmes jumeaux ont de voyager dans le temps, le mystère qui plane autour de leur père et de ses recherches…
Et puis commence le drame. Ou plutôt les drames. Car plusieurs intrigues sont entre-mêlées à travers l’espace et le temps.

La force de « Les Enfants de l’Ô », c’est le développement psychologique des personnages. Ils sont riches, fouillés, travaillés. Avec d’énormes qualités comme des défauts catastrophiques. On sent bien que les intrigues entre-mêlées ont été mûrement réfléchies. Ce livre est un excellent page-turner et il me tarde que le tome deux (en cour de corrections) sorte à son tour.

DSCF1639
Lire aussi les différentes critiques :

Sur les blogs :

Critique sur le blog SFFF Francophone de Cécile Duquenne
Critique sur le blog Le souffle numérique de Pierrick Messien
Critique sur le blog Onirography de Rozenn Illiano
Critique sur le blog la Chaumière des Mots de Sabine Barbier

Critiques radio ou vidéo :

Review vidéo par Flora Seyres
Chronique radio par Krystel Jacob

 

Lu et chroniqué dans le cadre du Challenge SFFF au féminin du blog Le Dragon Galactique.

Une réflexion au sujet de « Les Enfants de l’Ô (Vanessa du Frat) »

Laisser un commentaire