27 Mai

Les damnés de l’asphalte (Laurent Whale)

Quinze ans ont passé depuis l’invasion venue du Nord, mais le monde ne s’est pas amélioré, bien au contraire… La misère et la famine règnent sur un pays ravagé. Villes fantômes, bandes organisées, soldats de fortune et sectes d’illuminés en tout genre se partagent la route du Sud. Il faudrait être fou pour l’emprunter. Fou ou déterminé. Lorsque son frère est porté disparu, Miki, le jeune mécano, se met en tête de rallier la péninsule ibérique. A ses côtés, Toni, le pilote, et Cheyenne, le hors-murs, reprennent du service ! Commence pour eux un périple à travers un pays en proie aux flammes et au chaos. Et, alors que les survivants se disputent les miettes de la civilisation, une menace resurgit des abysses du monde d’avant. Un cauchemar sans nom qui pourrait bien barrer la route aux damnés de l’asphalte…

Détails Techniques :

Broché: 483 pages
Editeur : Critic (6 juin 2013)
Collection : Science-Fiction
Prix : 22 €
Suite de Les étoiles s’en balancent, mais peut être lu tout à fait indépendamment du premier tome.

Mon avis :

Si Les damnés de l’asphalte se situe dans le même contexte que Les étoiles s’en balancent, ce n’est toutefois plus le même lieu dans lequel évoluent les quelques personnages que nous connaissons déjà. En quinze ans, la petite troupe a déménagé. Plus au sud, dans un port. Mais la pollution des eaux (et du reste) est telle que les maladies et fausses-couches les pousse à chercher un nouvel habitat. C’est dans cette optique que Tom et son frère sont partis en Espagne… et n’en sont jamais revenus.

Miki, petit frère adoptif de Tom, monte alors une expédition composée de quelques braves compagnons déjà rencontrés dans le tome précédent, et de nouvelles têtes. Ils ont une piste, mais elle est ténue. De plus, personne ne parle plus de quelques mots d’espagnol. Ce qui ne va pas les aider. Alors qu’ils pensaient avoir tout vu, leur chemin semé d’embûche leur révélera une horreur que personne n’aurait imaginée.

Un thriller palpitant dans un monde post-apo très sombre. L’humanité a régressé et nous assistons, impuissants, aux pires bassesses dont nous sommes capables. De mauvaises mains se sont (encore ?) emparées d’une certaine forme de religion pour imposer leur tyrannie. On sent comme un écho de l’inquisition. Plus loin, une expérience militaire ayant mal tourné fait des ravages parmi les survivants du monde civilisé. Mais de civilité, il ne reste que des miettes.

Avant chaque chapitre, un court paragraphe nous fait remonter le temps pour nous montrer comment tout a démarré. Comment les différents gouvernements sont tombés, pourquoi le peuple s’est soulevé en une bombe géante dont le souffle a tout ravagé. Des extraits intéressants et effrayants par leur côté plausible.

Les damnés de l’asphalte est la digne suite de Les étoiles s’en balancent, que j’avais déjà grandement apprécié. Si ma lecture fût agréable, j’ai néanmoins trouvé ce second tome un petit cran en dessous du premier. Pourquoi ? Difficile à dire. J’ai décroché plusieurs fois, me surprenant à lire les lignes en pensant à autre chose. Ca vient peut-être de moi, ou peut-être de ces personnages que j’aime beaucoup mais qui me paraissent parfois un peu trop naïfs.
Quoi qu’il en soit, Laurent Whale (ha ! ce mangeur de cuberdons…) possède une belle plume et le sens du rythme. Nul doute que je me plongerai à nouveau dans l’une de ses aventures !

Je ne suis pas seule !

Voir aussi les avis de :

Blog-o-livres
La Prophétie des Ânes
Un Papillon dans la Lune
Books and me
Encres & Calames

2 réflexions au sujet de « Les damnés de l’asphalte (Laurent Whale) »

Laisser un commentaire