27 Nov

Le jour qu’il pleuvait des flaques (Sylvain Lamur)

Quand j’ai débarqué dans cette ville, c’est parce que l’étape était marquée dans mon carnet de route, imposée par mes patrons pour la rédaction de notre guide touristique – et pour la première fois, s’il-vous-plaît. Je pensais y faire un petit saut, pondre mon gentil article et m’en aller. Surtout, je me disais : une colonie extra-terrestre, c’est super. Ça va me faire du dépaysement. 

On peut dire que j’ai pas été déçu. 

Voilà une nouvelle complètement loufoque et délirante !

Sylvain Lamur, vainqueur du « Prix Nouveau Monde de l’YmaginèreS » avec sa nouvelle « Euzéphrine et la harpe », entre ici dans un monde SF vraiment décalé.

C’est l’histoire d’un type, comme vous et moi, dont le job est de rédiger des notes sur ses voyages. Genre le guide du routard. Ouai bon ok… c’est pas tout à fait vous et moi (j’aimerais bien pourtant !). Mais mise à part son job, ce gars est vraiment banal. Et comme tout mec banal dans une histoire, il faut évidemment qu’il s’attire tous les malheurs du monde.

Personnage déjà vu et revu, mais placé dans un tel cadre, on prend son pied. C’est écrit avec légèreté et humour. J’ai passé un bon moment. Et en plus, c’est gratuit.

JLNN

challenge francofou 25

Laisser un commentaire