31 Mai

Lancelot (Anthologie Zone Franche 2014)

Lancelot est le plus grand des chevaliers de la Table ronde mais aussi celui dont le destin est le plus tragique lorsqu’il trahit Arthur, son roi, en tombant amoureux de Guenièvre.
Loyal, pur et traître, il ne cesse de nous interroger depuis des siècles, se réinventant à chaque époque.
Neuf auteurs confirmés de l’imaginaire se sont emparés de sa figure pour lui inventer de nouvelles aventures, donnant un éclairage nouveau à ce personnage résolument moderne. Neuf éclats de son âme. Et un peu de la nôtre.
Anthologie Zone Franche 2014
Éditeur : Actusf
374 pages au format papier
Prix : 16 € papier ; 5,99 € numérique
Lancelot est un mythe bien ancré dans les légendes d’Europe. Pourtant, je ne me suis jamais penchée sur les légendes arthuriennes. Je n’en connais que les grandes lignes et le dessin animé « Merlin l’enchanteur ». C’est dire si ma connaissance du sujet est au top…

Cette anthologie m’a permise de côtoyer ce personnage légendaire à travers différents lieux et époques. Les auteurs ont réussi le pari de conter Lancelot de neuf façons différentes tout en gardant le personnage tel qu’il est présenté à travers les légendes arthuriennes que nous connaissons. Car Lancelot a beau être ici transposé sur différents tableaux, il reste (presque) toujours physiquement ce beau blond musclé, charismatique et au langage relevé d’un autre temps. C’est peut-être cette façon commune à toutes les nouvelles de lui faire prendre la parole qui m’a le plus marquée. Finalement, personne n’a pensé à le faire parler comme vous et moi. Mais peut-être est-ce cela aussi, le mythe de Lancelot ?
Parmi ces 9 nouvelles, toutes d’un excellent niveau, ce sont les trois dernières qui m’ont le plus accroché. La plupart des textes relatent tantôt la trahison de Lancelot envers son Roi, tantôt son interminable quête (que ça soit du Graal, du pardon ou de l’oubli). Bien que différents, ces récits se ressemblent là où les trois derniers traitent le sujet d’une façon toute autre.
Franck Ferric est parvenu à narrer deux histoires en une avec « Les gens des pierres ». Lorsque Lancelot rencontre Lady of Shalott, ça donne un texte tout en poésie.
Jeanne-A Debats a utilisé son personnage vampirique Raphaël, chargé d’une étrange mission qu’il ne peut accomplir qu’avec l’aide de Lancelot. J’ai vraiment beaucoup aimé cette nouvelle, et le personnage Raphaël, que je compte bien croiser à nouveau dans un futur plus ou moins proche.
Quant à Karim Berrouka, que dire ? Là, c’est surtout sa plume qui m’a conquise. Il est parvenu à mélanger un langage oublié, de vielles légendes, une affaire de meurtre et …. des écureuils, tout cela à notre époque. Encore un auteur que je ne connaissais pas mais que je suivrai volontiers.
En bref, que des auteurs que je n’avais jamais lu, mais qu’il me tarde de rencontrer à nouveau. De très belles découvertes.

7 réflexions au sujet de « Lancelot (Anthologie Zone Franche 2014) »

  1. Je l’ai terminée hier soir, c’est une chouette anthologie très riche et avec des nouvelles très documentées… assez bizarrement moi j’ai plus accroché aux premières nouvelles (mais aussi à Karim Berrouka et ses écureuils ^^)

    1. Comme quoi, chacun ses goûts !
      Je ne peux pas dire que je n’ai pas accroché aux premières nouvelles, loin de là. Elles sont très bonnes et je les ai lues très rapidement. Cependant il y a un petit plus, je trouve, sur les dernières. 🙂

Laisser un commentaire