12 Nov

La Sirène de l’Espace (Michel Pagel)

Quart de couverture :

Pacifiste convaincu, Francis Briand est soulagé. Il achève son service militaire de cinq ans, dans la guerre que livre la Fédération terrienne contre Jupiter. Mais voilà qu’en transit sur la Lune, il se retrouve enrôlé de force sur un vaisseau corsaire. Aux mains d’un capitaine qui se prend pour un pirate des Caraïbes.

Une seule raison pousse Francis à faire route avec ces flibustiers de l’espace : découvrir la source de ce fabuleux chant féminin qu’il lui a semblé entendre et qui a fait naître en lui des émotions troublantes. Mais peut-être aurait-il dû faire la sourde oreille…

Détails techniques :

Multivers Editions
Science-Fiction
167 pages
2,49 € format numérique (n’est plus dispo en version papier)
Lien direct

Mon avis :

Après Le Cimetière des Astronefs et le recueil

Francis déteste la guerre. Heureux d’en avoir fini avec sa mission, il espère retrouver la Terre au plus vite. Mais il se fait avoir et se voit enrôler de force sur un vaisseau spatial dirigé par un commandant fan de sabres-laser. S’il refuse tout d’abord de travailler pour lui, ce n’est pas la torture qui viendra à bout de son obstination mais le chant incroyable qu’il semble le seul à entendre. Il découvrira après un certain temps qu’il s’agit d’une sirène. Une sirène peu commune…

L’histoire se déroule de façon très habituelle. On suit pas après pas les mêmes aventures que l’on pourrait découvrir dans un roman sur la piraterie, avec son héro au grand cœur, le commandant rigide aux ordres pas toujours sensés, le second violent et un peu bête et évidemment la belle à sauver. La différence étant que le tout se déroule dans l’espace et non sur un voilier.
Quel intérêt, me direz-vous ? Et bien justement, notre héro Francis se rend parfaitement compte de cela. Comme si le personnage savait qu’il n’était que le fruit de l’imagination d’un écrivain. Je n’en dirai pas plus car ce serait vous dévoiler l’ensemble de l’intrigue. Mais il s’agit d’une approche très originale que j’ai beaucoup appréciée.

La Sirène de l’Espace est un roman court rythmé et non dénué d’humour. L’un des rares récits (à ma connaissance) à transposer la piraterie à voile et à canons vers le space opera. Au-delà de cet aspect léger, on se pose tout de même la question : sachant que nos actions et nos pensées sont le fruit d’une manipulation, faut-il à tout prix lutter ?

D’autres avis dans la blogosphère :

Naufragés Volontaires, RSF Blog,Chiwi

Challenge Francofou

Une réflexion au sujet de « La Sirène de l’Espace (Michel Pagel) »

Laisser un commentaire