5 Jan

La mère des mondes (Jean-Laurent Del Socorro)

La Mère des mondes de Jean-Laurent DEL SOCORROQu’y a-t-il de l’autre côté des Bouches, ces portails spatiaux apparus sur Terre en 2019 et ayant laissé passage à des myriades d’aliens ? Est-ce possible d’y apporter la sainte parole ? Jusqu’où s’applique la volonté du Créateur ? Ce sont là les questions que se pose un prêtre catholique au moment de son départ pour l’outre-espace…

La mère des mondes est une nouvelle distribuée gratuitement (et sans DRM) par les éditions Le Bélial. Cette nouvelle est le premier texte publié par JL Del Socorro et s’inscrit dans l’univers du roman de Laurent Genefort « Point chaud« .

Ceci étant dit, on peut comprendre cet espèce de petit manque lorsque s’achève notre lecture. C’est du moins mon ressenti.

La nouvelle est courte, mais suffisante pour comprendre l’atmosphère tendue qui règne sur cette Terre de 2028 qui a vu apparaître les « Bouches », ces portails par lesquels les aliens débarquent sur notre planète bleue. On suit le parcourt de ce prêtre qui veut à tous prix répandre la bonne parole de l’autre côté. Car après tout, si Dieu est unique et a créé l’univers, les aliens ne sont-ils pas nos frères ? Mais l’entendent-ils de la même oreille ? N’ont-ils pas déjà leur propre croyance ? Comment les convertir ?

Je ne suis pas croyante. En aucune religion que ce soit. Pour moi, elles se valent toutes. C’est donc avec le sourire que j’ai lu cette nouvelle. Pourtant, elle m’a laissé une sensation de manque. Comme si elle n’était pas achevée. L’auteur a délibérément laissé un point d’interrogation au lieu d’un point final, et je pense que ça n’est pas plus mal.

Lire l’avis de Baroona

challenge francofou 25

3 réflexions au sujet de « La mère des mondes (Jean-Laurent Del Socorro) »

  1. J’en garde un vraiment bon souvenir, une nouvelle intelligente qui dépasse largement l’aspect théologique.
    Elle est meilleure, je pense, quand on a lu « Points Chauds ». Cela permet au moins d’avoir plus de développement sur l’univers et de moins se sentir perdu.

Laisser un commentaire