28 Mai

Imaginales 2014 : le bilan

Les Imaginales, c’est LE festival du livre et de l’imaginaire à ne pas rater (avec Trolls & Légendes ainsi que les Utopiales, dans un autre style).

Après le Salon Fantastique, les Utopiales et Zone Franche, je me devais de me rendre à Épinal. Je ne regrette pas, et j’y retournerai ! (surtout que l’année prochaine, il parait q
ue Robin Hobb sera présente ! WHOUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !)

Je ne vais pas faire une liste exhaustive de tous les gens que j’ai eu l’immense plaisir de croiser là-bas. Je me contenterai de remercier les blogueurs (tous autant qu’ils sont), Vanessa Du Frat (enfin !!!), les Éditions Elenya, nos chers voisins Tourmenteurs, et surtout les lecteurs qui on eut le bon goût d’acheter Steampunk (mwéhéhé).

Photo : Ça va déménager. Ils commencent par The Wall.Il y a, aux Imaginales, une atmosphère bien plus décontractée et bon enfant qu’aux Utopiales. Du moins est-ce mon avis personnel. J’ai nettement préféré cette manifestation-ci, mais peut-être n’ai-je pas visité Nantes le meilleur des jours (c’était le dimanche).

J’ai surtout été conquise par le nombre phénoménal de tables rondes organisées à divers endroits de ce splendide parc ensoleillé (on a eu du bol, tout de même). Par ce superbe body painting dont le résultat est fascinant (voir photos plus bas). Et puis par ce nombre impressionnant d’artistes en tous genres présents sur les lieux.

J’ai passé un excellent weekend, et cela grâce à vous tous. Merci.
On se revoit au Salon Fantastique ? 😉

5 réflexions au sujet de « Imaginales 2014 : le bilan »

    1. Tant mieux alors ! Au plaisir de t’y croiser l’année prochaine 😉
      Par contre j’ai pris très peu de photos malheureusement… il faut vraiment que je remédie à ça pour les prochains salons.

  1. Ho Robin Hobb doit bien aimer les Imaginales, elle y était déjà y a 4 ans. J’avais pris une photo avec elle et tout. C’est bien de le savoir aussi longtemps à l’avance ça me donnera peut être envie de la lire à nouveau.

    C’est chouette que cela t’ait plu et qu’il soit plus que probable qu’on s’y revoit l’an prochain.

Laisser un commentaire