5 Fév

Druide (Olivier Peru)

1123 après le pacte… Les druides règnent en maîtres sur la Forêt, un royaume millénaire. Ils conseillent les hommes, du plus humble au plus puissant, grâce à leur sagesse ancestrale. Lorsqu’un mal ancien refait surface, un druide va tenter d’empêcher une guerre fratricide d’éclater. Pour cela, il devra percer des mystères liés aux plus noirs secrets de la Forêt.

600 pages (format poche), rien que ça.

Si j’ai mis du temps à le lire, ce n’est pas par ennui, loin de là. Mais plutôt par manque de temps.

Il s’agit d’un thriller dans un monde fantastique (ou fantasy ? à force, ces étiquettes me dépassent…). Un monde régit par les lois du pacte ancien, scellé à l’issue de la plus grande guerre que les royaumes des hommes et des druides aient connus.

Ce livre est bien rythmé, l’écriture agréable et l’intrigue fort prenante.  Si j’ai vraiment été emballée depuis les premières pages, j’ai par contre été relativement déçue du dernier tiers de Druide.

En effet, les 400 premières pages développent l’intrigue et approfondissent les personnages. On tourne autour de ce sac de nœuds sans trop savoir par où le prendre… on veut en savoir plus, tous comme nos druides. Alors les pages se tournent toutes seules. Puis vient le temps des premières révélations, et de la bataille. Et là, ça s’éternise sur 200 pages. Un bon tiers du roman se focalise sur la bataille finale et sur les quelques révélations qui restent à faire.

Bien que ça ait du sens et que le tout soit bien rédigé, j’ai trouvé ça trop long, trop indigeste. Sans parler de ces quelques détails passés sous silence (ils font comment pour bouffer de l’autre côté du mur, si tout est empoisonné ? hein hein ? (spoiler incompréhensible pour qui n’est pas déjà aux 2/3 du livre)).

Bref, c’est dommage que cette fin soit un peu… ha mais voilà l’exemple parfait ! Le Seigneur des Anneaux. (allez-y, lancez moi des cailloux)
C’est horriblement long et descriptif. Bien rédigé, approfondit (c’est le cas de le dire) et avec une bonne histoire, mais trop long.
Hé bien la fin de Druide, c’est pareil. Voilà.

Mais lisez-le quand même, car tout le reste vaut vraiment le coup.

challenge francofou 25

3 réflexions au sujet de « Druide (Olivier Peru) »

  1. Je ne me souviens plus vraiment de la fin, mais je suis d’accord, la dernière partie est en-dessous (sur la base de mes impressions et de ma propre chronique – c’est presque utile d’écrire son avis parfois =O).
    Heureusement, la partie « polar druidique » est sympathique.

Laisser un commentaire