12 Avr

Par delà le comté d’Arkham (Julia S.)

Par delà Le comté d'Arkham, une nouvelle de fantasy érotiqueLe temps est venu pour Maelys, jeune enchanteuse, de faire une démonstration de ses talents pour intégrer la Confrérie.
Elle devra pour cela voyager dans des terres inhospitalières, par delà le comté d’Arkham, où vit le terrible magicien noir.
Mais les tentations sont nombreuses pour une adolescente à la sensualité débridée, et le risque de s’égarer en chemin est grand…


Caractéristiques de la chose :

Nouvelle
Fantasy érotique (soft)
61 pages (au format numérique)
Éditions Lune Écarlate
Achetez la nouvelle par ici (1,49€)

Cette nouvelle commence de façon très classique. Voire maladroitement. J’ai eu l’impression de me retrouver dans une partie de jeu de rôle où le maître de jeu lance un « Maelys, voici ta quête, accompli-la pour passer au niveau supérieur ».

Mouai.
Et à cela s’ajoute une espèce de dé porte-bonheur. Re-mouai.

Je décide tout de même de poursuivre ma lecture. Et me voici aux côté de Maelys, par delà le comté d’Arkham, dans une ville puant la magie noire. Mais l’apprentie magicienne est encore bien jeune et se laisse distraire par un regard d’azur envoûtant.

Voilà que l’intrigue véritable commence enfin.
Les trois personnages du texte sont diamétralement opposés. Pourtant quelque chose les relie… mais lequel est-il véritablement le plus à plaindre ? Lequel est-il le plus dangereux ? Les apparences sont trompeuses, et la chute de cette nouvelle est très inattendue.

Voilà de quoi la faire remonter dans mon estime.

Quant au côté érotique, il est bien présent mais reste « soft », comme annoncé. De plus, ces scènes sont parfaitement intégrées à l’intrigue qui, sans elles, deviendrait caduque.

Bref, pas la nouvelle du siècle, mais une très bonne seconde moitié tout de même. « Au delà du comté d’Arham » vaut son 1,49 €.

Chronique entrant dans le cadre du challenge SFFF au féminin organisé par Le Dragon Galactique.

Laisser un commentaire