29 Juin

Critique : La Prophétie Maya – tome 2 (Steve Alten)

Quart de couverture :

Michael Gabriel, désormais pris au piège d’une boucle temporelle, a réussi in extremis à empêcher le cataclysme du 21 décembre 2012. Mais quelques mois plus tard, le monde est de nouveau en danger. Cette fois-ci, ce sont ses enfants, les jumeaux Immanuel et Jacob, qui vont devoir se préparer à affronter l’Abomination sur la planète Xibalba. Porteurs d’un gène qui signe leur appartenance à une caste d’élus, ils engageront un combat à mort. Son enjeu : la survie de l’humanité. Michael Gabriel réussira-t-il à aider ses deux fils à sauver la Terre du chaos ?

J’ai mis des semaines à lire ce second tome. Ouf, je suis enfin sortie de l’enfer ! Dans tous les sens du terme.

Si le premier tome de la Prophétie Maya m’avait divertie mais aussi agacée, celui-ci m’a carrément énervée. Ce qui est extrêmement rare.

La Prophétie Maya passe au second plan pour finalement devenir une prophétie biblique. Non mais wtf ?!
Une Abomination prénomée Lilith-Eve.
Les jumeaux-héros Jacob et Immanuel.
Dominique devient la Première Mère (Eve, quoi).
Et Adam dans tout ça ? Michael Gabriel est parti sur le nouvel Eden afin de sauver les Nephilims, le premier peuple en quelques sortes.

Enfer, paradis, Eden, Xabalba… Steve Alten nous fait ici un melting-pot de plusieurs religions, en ajoutant ça et là quelques technologies futuristes pour rester dans la SF. Plus on s’enfonce dans ce livre, plus on est proche des enfers (Xibalba ?). Autant dans l’histoire que dans notre esprit. Quelques incohérences font grincer des dents, mais ce qui m’a le plus énervée, c’est cette façon très américaine de toujours tout relier à Dieu, à la religion catholique et tenter d’effrayer le public en se prenant pour un très mauvais Stephen King.

Ce livre a su trouver son public puisqu’il s’est très bien vendu.
Je n’en fais pas partie.

Laisser un commentaire