22 Mai

Etherval n°7 : Nix Vallis


nixvallis
Etherval n°7 : Nix Vallis

Quoi de plus agréable lors d’une froide journée d’hiver que de se blottir au chaud, enroulé dans une couverture et de lire un ouvrage ? Et même l’été, l’idée d’un petit vent frais venu de lointaine contrée enneigée est plaisante à imaginer.

Cet Etherval consacré à la glace se veut plus détendu que lors des précédents numéros. L’aventure épique ou dramatique reste certes au rendez-vous, car ce type de récits nous tient à cœur, mais nous avons également sélectionné une série de textes plus enjouée. Poursuivre la lecture

20 Fév

Techno Faerie (Sara Doke)

techno-faerieLes fées existent, bien sûr, et elles sont de retour !

Les fées ont cessé de se cacher des hommes : elles sont revenues et bon an mal an l’univers de la Faerie s’est intégré à la société technologique. Depuis les premiers contacts d’enfants-fae avec la civilisation de l’automobile jusqu’aux premiers voyages spatiaux, ce livre conte l’histoire d’une évolution différente de notre monde.

L’auteur, Sara Doke, vit à Bruxelles et est traductrice. La poésie puissante de son inspiration, l’originalité de sa vision d’un monde soudain enrichi des faes, sont saisissantes.

Avec des documents, des fiches couleur sur les 88 principales faes et de nombreuses illustrations, par Bigot, Booth, Calvo, Cardinet, Caza, Ellyum, Fructus, Gestin, Jozelon, Larme, Malvesin, Mandy, Muylle, Nuncq, Tag, Verbooren, Zandr et Zariel.

Le retour des fées, dans un livre d’exception. Poursuivre la lecture

4 Déc

Etherval n°6 : Cave Canem Salvati

Etherval n°6 : Cave Canem Salvati. Thème : la fuite.

EthervalCave canem, salvati ! « Prends garde au chien ! » conseillaient les Romains sur les mosaïques à l’entrée de leur villa pour éviter de graves morsures aux imprudents qui se seraient risqués chez eux sans invitation. « Prenez la fuite ! » rajoutons-nous en guise de conseils aux héros d’Etherval. Quoique… il advient parfois un temps où il faut arrêter de fuir et affronter ses peurs ou sa nature. Si l’aventure est au rendez-vous ce semestre dans Etherval, il est parfois inutile d’aller bien loin pour se trouver confronter à son pire ennemi : soi-même. Ce sixième numéro vous propose à travers sept récits et différents articles, tout un éventail de textes explorant ce thème. Poursuivre la lecture

5 Août

La vie à ses rêves (Michel Pagel)

Quart de couverture :

Tous les solitaires en mal d’amour se donnent rendez-vous place du Châtelet, semble-t-il. Ils sont là sept ou huit, hommes et femmes, qui font les cent pas en essayant de n’avoir l’air de rien, qui consultent leur montre entre deux cigarettes. Qui scrutent. Les visages des autres, de ceux et de celles qui arrivent et, pour la plupart, passent sans s’arrêter. Parfois, deux regards se cherchent et se trouvent…

En treize nouvelles, dont une inédite, entrez dans les mondes imaginaires de Michel Pagel, au carrefour de tous les Mauvais Genres. Vous allez lire des nouvelles qui vous feront frémir, d’autres qui vous feront chanter, vous visiterez des mondes inconnus et d’autres que vous croyez connaître mais qui cachent de lourds secrets. Préparez-vous à un voyage dont vous ne reviendrez pas indemne.

« Michel Pagel est de la race des conteurs, des raconteurs d’histoire, de ces auteurs pleins de fougue qui font feu de tout bois pour amener leur récit à sa conclusion. » Roland C Wagner

Auteur de plus de quarante romans et recueils, Michel Pagel a touché avec un égal bonheur au fantastique, à la Science-Fiction et à la fantasy. Il a obtenu le Prix Bob Morane, Le Grand Prix de l’Imaginaire (roman et traduction), le Prix Julia Verlanger, le Prix Masterton (nouvelle et prix spécial) ainsi que le Prix Rosny (roman). Poursuivre la lecture

20 Mai

Etherval n°5 : Orbi et Orbi

01Le monde et le monde… L’autre monde, celui qui se cache, vit et palpite derrière le nôtre. Ce nouveau numéro d’Etherval est un hymne au voyage qui vous permettra de parcourir de fascinants univers.

« Le monde derrière le monde », tel était le thème de l’appel à texte pour ce cinquième numéro de la revue d’Etherval, partenaire du Challenge Francofou. Un numéro très riche qui ne m’a pas déçue. Voyons ça de plus près :

 

Détails techniques :

324 pages (au format epub)
7€ pour le format papier
3€ pour le format numérique (+ pack audio)
Possibilité d’acheter les nouvelles à la pièce
Lien vers la description et les extraits
Lien vers la boutique Poursuivre la lecture

4 Fév

Etherval n°4 : Domini doni ?

CouvA4SmallR4Etherval
est une revue papier, numérique et audio dont la qualité s’affine de numéro en numéro. Partenaire du premier Challenge Francofou, Etherval renouvelle l’expérience cette année !

Après le temps (n°0), la trahison (n°1), le dessin (n°2) et la mer (n°3), c’est au tour du don d’être le thème de ce quatrième numéro.

 

Détails techniques

Revue Etherval
7 € par numéro en version papier (format magasine)
3 € par numéro en version électronique en couleur (pack audio offert)
Possibilité d’acheter les nouvelles à la pièce
348 pages pour la version électronique Poursuivre la lecture

11 Nov

Folie(s) (les artistes fous)

Après la Fin du Monde et les Sales Bêtes, les Artistes Fous ont lancé une anthologie sur un sujet qui leur parle particulièrement : la folie. Voici donc un recueil de 18 textes échappés de l’asile.

Détails techniques

Edition des Artistes Fous
Paru en avril 2014
368 pages
Prix : 15€ papier (illustrations en couleur), ebook GRATUIT (pourquoi s’en priver ?)
Plus d’infos sur leur site

  1. Préface (Sébastien “Herr Mad Doktor” Parisot)
  2. Nuit Blanche (Sylvie Chaussée, illustré par Cham)
  3. La couleur de la folie (Éric Udéka Noël, illustré par cAmille)
  4. Cauchemars (Maniak, illustré par Xavier Deiber)
  5. Coccinelles (Émilie Querbalec, illustré par Merrion)
  6. Le même sang coule dans mes veines (NokomisM, illustré par Ana Minski)
  7. Marie-Calice, Missionnaire de l’extrême (Nelly Chadour, illustré par ARZH)
  8. La nuit où le sommeil s’en est allé (Cyril Amourette, illustré par NikoEko)
  9. Entre-deux (Louise Revoyre, illustré par Maniak)
  10. La convenance de la bête (Leith, illustré par Corvis et FloatinG)
  11. C15 (Herr Mad Doktor, illustré par Stabeor Basanescu, Cooke et Martin Lopez)
  12. Jour gras (Southeast Jones, illustré par StanleyGrieves et Kenzo Merabet)
  13. Le maître des bélougas (Julie Conseil, illustré par Sophie Clair)
  14. La maman de Martin (Morgane Caussarieu, illustré par Venom et Nelly Chadour)
  15. Europe (Pénélope Labruyère, illustré par Deadstar)
  16. Sanguines (Adam Roy, illustré par Fred Wullsch)
  17. Transfert (Julien Heylbroeck)
  18. Les soupirs du voyeur (Corvis, illustré par Margaux Coste et Corvis)
  19. Le décalage (Ludovic Klein, illustré par Kinglizard)
Mon avis

Demandez plutôt au monsieur en blouse blanche. Moi, je suis fichue.

Je dois bien avouer que sur ces 18 nouvelles, je m’attendais à ne pas aimer la moitié. Finalement, j’ai du mal à en citer une qui m’ait vraiment déplu.

Cette anthologie rassemble toutes sortes de textes : de la « littérature blanche » à la pure SF en passant par le Fantastique et l’Horreur. Le tout est plutôt bien équilibré, il y en a pour tous les goûts.

C15Je retiens particulièrement « C15 » de Herr Mad Doktor, dont j’avais déjà adoré Tau dans Sales Bêtes! Le « C one five » est désormais ancré dans les mœurs des new-yorkais. Il s’agit d’un quart d’heure pendant lequel tout est permis. Absolument tout. Rien ne vous sera reproché durant ce quart d’heure de folie qui peut débuter à tout instant.
Belle analyse de notre monde et de ses dérives. Une plume toujours aussi plaisante à lire. Je me réjouis de lire la prochaine anthologie des Artistes Fous rien que pour relire cet auteur.

« La nuit où le sommeil s’en est allé » de Cyril Amourette est juste excellent. Il nous dépeint un monde qui ne dort plus, une humanité qui évolue au fil de ces nuits blanches contiguës jusqu’à… jusqu’à quoi ?
Voici une forme de folie traitée de façon inattendue, mais avec brio.

« La Maman de Martin » de Morgane Caussarieu conte l’histoire d’une mère qui n’est pas certaine d’aimer son enfant, cette chose qui braille et qui grandit, se développe tardivement. Un drame familial qui tourne au cauchemar. De l’enfant ou de la mère, lequel est-il devenu fou ?

europe« Europe » de Pénélope Labruyère est la plus longue nouvelle de cette anthologie. C’est également la seule de Science-Fiction. En 7 ans, l’équipage de la navette spatiale en voyage pour Europe, le satellite de Jupiter, a eu le temps de faire connaissance. Enfin arrivés à destinations, ils se mettent à faire d’étranges cauchemars peuplés d’êtres gris.
Si je m’attendais un peu au déroulement du scénario, je dois avouée m’être prise au jeu et avoir dévoré cette nouvelle. Bonne gestion du suspense !

Je ne vais pas m’étendre sur chaque nouvelle. Il y en a qui, si elles sont pourtant bien rédigées, m’ont laissées de marbre. D’autres pour lesquelles j’ai été enthousiaste, mais pas au même point que pour celles citées ci-dessus.

En bref, Folie(s) est une anthologie pleine de surprises et qui traite le sujet de 18 façons différentes. Une bonne façon de découvrir des auteurs francophones de talent, et je ne dis pas cela parce que les Artistes Fous sont partenaires du Challenge Francofou ! Je n’ai pas été déçue de Sales Bêtes! et je ne le suis pas plus de Folie(s). Il me tarde de découvrir leurs autres oeuvre !

challenge francofou 25

Lu et chroniqué dans le cadre du challenge francofou !

7 Juin

Morts Dents Lames (anthologie)

Morts Dents Lames est une collection de textes sanglants, dérangeants, morbides et violents. Tout ce que la littérature lissée du moment n offre plus aux lecteurs en mal de sensations fortes. Rangez vos couteaux,et vos lames de rasoir, les auteurs de cette anthologie ont sorti les leurs pour vous découper des tranches de vies aux petits oignons. De l’inquisiteur pervers à l’anatomiste fou, du cannibale improbable au légiste pointilleux, de la fille innocente à l’adolescent complexé, la victime se cache parfois là où on ne l attend pas. 19 nouvelles, 19 expériences de ce que la violence fait de mieux. Poursuivre la lecture

31 Mai

Lancelot (Anthologie Zone Franche 2014)

Lancelot est le plus grand des chevaliers de la Table ronde mais aussi celui dont le destin est le plus tragique lorsqu’il trahit Arthur, son roi, en tombant amoureux de Guenièvre.
Loyal, pur et traître, il ne cesse de nous interroger depuis des siècles, se réinventant à chaque époque.
Neuf auteurs confirmés de l’imaginaire se sont emparés de sa figure pour lui inventer de nouvelles aventures, donnant un éclairage nouveau à ce personnage résolument moderne. Neuf éclats de son âme. Et un peu de la nôtre.
Anthologie Zone Franche 2014
Éditeur : Actusf
374 pages au format papier
Prix : 16 € papier ; 5,99 € numérique
Lancelot est un mythe bien ancré dans les légendes d’Europe. Pourtant, je ne me suis jamais penchée sur les légendes arthuriennes. Je n’en connais que les grandes lignes et le dessin animé « Merlin l’enchanteur ». C’est dire si ma connaissance du sujet est au top…

Poursuivre la lecture