13 Déc

Apocalypse Z : le début de la fin (Manel Loureiro)

apo_Z_1Un mystérieux incident dans le Caucase et un entrefilet dans les informations locales, voilà le seul avertissement de l’humanité annonçant la fin de notre civilisation. Un virus mortel ravage pays après pays, ne laissant derrière lui que des cadavres animés, coincés entre la vie et la mort. En Espagne, un avocat décide de tenir un blog pour évacuer la douleur de la perte de sa femme. Il ne peut savoir que ses écrits seront les dernières archives de l’humanité.

Détails techniques :

Panini Comics Editions
Collection Eclipse
480 pages (version brochée)
14 € version brochée, 8,99 € en ebook (obtenu à 0,99€ lors d’une promo Panini)
Trilogie Poursuivre la lecture

14 Août

Deuxième personne du singulier (Daryl Gregory)

Deuxième personne du singulier de Daryl GREGORYAdolescente américaine sans histoire, Thérèse est morte voici deux ans d’une overdose de Z. Z comme zombie ou Z comme zen : c’est là une drogue qui fait davantage qu’altérer la conscience, en l’oblitérant. Définitivement en cas d’abus. Physiquement, Thérèse n’est pas morte. Elle n’est juste plus cette personne que les autres persistent à appeler Thérèse.

Prix Asimov’s des lecteurs 2006 « Novelette »
Nouvelle GRATUITE (en août 2014) au format numérique
Éditions Le Bélial
33 pages
A télécharger ici (epub, mobi, PDF : sans DRM)

Pour une fois, ce n’est pas de la SFFF. Hormis si l’on considère cette drogue Z comme étant de l’imaginaire (puisqu’elle n’existe pas). Il s’agit plutôt d’un questionnement sur ce qu’est notre conscience, ou notre âme. Que se passerait-il s’il était possible de distinguer notre « moi » (la conscience, donc) de notre cerveau et de ses ordres chimiques et électriques ?

C’est ce que fait la drogue Z. On ne meurt pas d’une overdose, pas physiquement. Seule notre conscience s’éteint pour laisser place à… à quoi, au juste ?

Daryl Gregory vogue entre science neuronale, christianisme et bouddhisme. La vie après la mort, le karma, la résurrection… est-ce là ce que Thérèse cherchait ? Car désormais, lorsqu’on utilise la deuxième personne du singulier pour lui adresser la parole, la pauvre fille ne sait plus si on s’adresse à Thérèse ou à Terry.

Une intrigue brillamment menée à travers le brouillard du cerveau humain.

21 Avr

Le Loup de Fairview (Chloé Boffy)

Le Loup de Fairview

« Qui est cet homme mystérieux arrivé un jour à la résidence « Fairview » et dont tout le monde semble se méfier? Quel terrible secret cache-t-il?
C’est ce que la jeune Scarlett va découvrir… à ses risques et périls.

Avec « Le loup de Fairview », l’auteur revisite de façon moderne le conte du Petit Chaperon Rouge. »

Editeur : Lune-Écarlate
Collection : In Amoris/ Young Adult
Format : Ebook (epub, mobi et pdf)
Genre : Thriller
Nombre de pages : 25 (A5)
Prix : 1,49 €
Lien direct
Poursuivre la lecture

13 Mar

Provocation policière (Rose Berryl)

Provocation Policière de Rose Berryl« … je la voyais me traquer comme une bête sauvage, son flingue pointé devant elle. Elle ignorait où je me cachais et encore plus que je la suivais du regard. »

Georgia Soriano est une femme comme les autres, avec ses pulsions, ses fantasmes et ses peurs, qui, depuis son renvoi de la police londonienne, sème derrière elle des indices à l’attention de son ancienne collègue, pour qui elle voue un véritable amour passionnel. Un véritable jeu de piste entre justice et crime, dont seul le temps déterminera l’issue.

Genre : Thriller
Editeur : Lune-Ecarlate
Nombre de pages : 30 (version ebook)
Prix : 1,49€ (lien direct pour l’achat)
Facebook : Rose Berryl
Page web de l’auteure Poursuivre la lecture

14 Jan

Le journal d’un écrivain sans succès (Jean-Fabien)

Le journal d'un écrivain sans succès (Jean-Fabien)

« Jean-Fabien n’a pas une vie facile.
Son métier d’ingénieur informatique n’est pas le plus sex-appealant (bien qu’il voue à la gente féminine un culte aussi puissant que secret), ses amis sont assez pénibles (tendance boulet), et il ressemble à peu près autant à Johnny Depp qu’un presse-agrumes à un Boeing 747.
Cependant, un rêve grandit au fond de lui…
Et s’il devenait écrivain ?
C’est déjà plus honnête pour aborder les filles, et peut-être même qu’il se ferait de vrais amis (avec des cheveux en désordre et de belles écharpes blanches).

Si ce n’est pas un projet de vie, ça y ressemble furieusement.

Ha au fait… Jean-Fabien, c’est moi. »

Qu’est-ce que cet ovnis dans ma pile à lire ? C’est même pas SFFF…
Comme quoi, tout arrive ! Poursuivre la lecture

19 Juil

Critique : La Constellation du Chien, par Peter Heller

Quart de couverture de La Constellation du Chien :
Quelque part dans le Colorado, neuf ans après la Fin de Toute Chose, dans le sillage du désastre. L’art de survivre est devenu un sport extrême, un jeu de massacre. Soumis aux circonstances hostiles, Hig, doux rêveur tendance chasse, pêche et poésie chinoise, fait équipe avec Bangley, vieux cow-boy chatouilleux de la gâchette. Une routine de l’enfer. Bangley défend la baraque comme un camp retranché. Hig « sécurise le périmètre », à coups de méthodiques vols de surveillance à bord de « la Bête », solide petit Cessna 182 de 1956 toujours opérationnel. Partage des compétences et respect mutuel acquis à force de se sauver mutuellement la vie, ils ont fini par constituer un vieux couple tout en virilité bourrue et interdépendance pudique. Mais l’homme est ainsi fait que, tant qu’il est en vie, il continue à chercher plus loin, à vouloir connaître la suite.
A la fois captivant roman d’aventures, grand huit des émotions humaines, hymne à la douloureuse beauté de la nature et pure révélation littéraire, La Constellation du Chien est tour à tour contemplatif et haletant, déchirant et hilarant. Peter Heller orchestre son premier roman comme une virée de la dernière chance pleine de surprises, une réflexion sur la création autant que sur la destruction. Lumineuse et rocailleuse, son écriture semble réapprivoiser le monde à travers la reconquête du langage – comme si pour se sauver, l’humain devait avant tout recouvrer l’art de (se) raconter. Poursuivre la lecture

4 Juin

Critique : Les Femmes (Mots & Légendes n°8)

Bienvenue au Royaume des Mots Rêveurs.
Bienvenue dans un monde de mots & légendes.

Le thème de ce huitième webzine porte sur : la femme.

Au sommaire, sept nouvelles illustrées par des illustrateurs de talent ; ainsi qu’une présentation de chaque artiste.

Il s’agit d’un webzine dont je découvre l’existence grâce à la dernière nouvelliste : Dana B. Chalys, aussi appelée Sedenta.

Comme d’habitude, vous trouverez mon avis très subjectif sur chaque nouvelle ci-dessous. Poursuivre la lecture

14 Mai

Critique : nouvelle de Sedenta Kernan

Hé oui ! Je continue sur ma lancée d’auteurs méconnus à vous faire découvrir gratuitement !

Sedenta Kernan est à l’honneur aujourd’hui, avec sa très courte nouvelle « Tous les Goélands« .

Sedenta est une jeune auteure qui a publié quelques nouvelles dans différents webzines, et qui est désormais en quête de lecteurs pour ses novellas auto-publiées. Vous trouverez la liste de ses écrits et leurs statuts par ici.

« Tous les Goélands » est une nouvelle de deux pages seulement, sous forme de lettre. J’ai trouvé les tournures de phrases particulièrement bien soignées, les mots sont choisis avec précision et l’émotion bien placée risque de vous faire chavirer.

Petit texte à découvrir sur Deviant Art et qui ne vous prendra pas plus de 5 minutes de votre temps. Qu’attendez-vous ?

9 Mai

Critique : webzine Chrysalide n°2

CaptureLa lecture et le jeu de rôle m’ont amenée à l’écriture. L’écriture m’a amenée à rencontrer d’autres auteurs et ainsi à faire de merveilleuses découvertes.

Le tout jeune webzine « Chrysalide » en est une.

Chrysalide est le petit cocon dont a accouché le blog/forum dédié à l’écriture : Plume Imag’in Air. Leur but est de faire connaître les artistes non professionnels francophones en publiant leurs œuvres à travers la toile, qu’il s’agisse d’écrits ou d’illustrations.

Chrysalide est un tout jeune webzine, mais qui rassemble déjà beaucoup de monde et des articles de grande qualité. Au sommaire de ce second numéro, il y a des interviews d’illustrateurs, des critiques de romans, plusieurs BD’s, quelques poèmes et surtout… 8 nouvelles dont je vais vous parler ci-dessous : Poursuivre la lecture