23 Oct

Publication de « Liberty » par les Editions L’Imaginarius !

Après le Steampunk vient la Science-Fiction !

J’ai l’immense honneur d’avoir été sélectionnée par le jury des Editions L’Imaginarius avec ma nouvelle « Liberty« , pour l’appel à texte « Histoires de robots et cyborgs » !

Huit textes seront sélectionnés pour ce numéro 5. A l’heure actuelle, seuls les quatre premiers textes sont connus :

– Evolution
– Faites de beaux rêves
– Liberty
– Percefir ne sait pas convertir

Les quatre autres nouvelles à être publiées seront officiellement annoncées en fin de semaine.

La date de parution de l’ebook (gratuit, je vous le rappelle) n’est pas encore fixée, mais devrait être endéans le 10 novembre 2013.

Je rappelle aussi aux blogueurs que cette revue ne comporte que des textes d’auteurs francophone et qu’elle peut donc être lue et chroniquée dans le cadre du Challenge Francofou 😉 (Et personnellement, toute critique négative et argumentée est plus que bienvenue ! Ce n’est donc pas une raison.)

26 Août

Sortie : Steampunk (Editions Elenya)

SteampunkNous y voici !

Le recueil collectif de nouvelles « Steampunk » est enfin disponible à la pré-vente !

Douze nouvelles rédigées de douze claviers différents, dont le mien.

Ce recueil est le fruit d’un challenge d’écriture lancé au moins de juin 2013 par les Editions Elenya. Le but du jeu était de rédiger une nouvelle de style « Stempunk » (vous l’aurez deviné) en 24h chrono. Puisque le thème était connu d’avance, les organisateurs ont corsé le concours en y ajoutant une contrainte dévoilée aux inscrits à l’heure fatidique à laquelle ledit concours devait commencer.

La contrainte ? Une créature légendaire devait prononcer une formule magique, ou opérer un rituel, quelque part dans l’histoire contée. De plus, la nouvelle en question se devait d’avoir une chute inattendue.

La sortie, physique et numérique, est prévue pour le 9 septembre. Vous avez donc jusqu’à cette date pour bénéficier d’une remise de 5% pour votre pré-commande !

Je profite de ce petit article pour signaler que les Editions Elenya est une association à but non lucratif (loi 1901 pour les français). Toute jeune maison (mai 2013), elle a pour but de faire connaître les auteurs méritants à travers tous types de réseaux, mais également de les rémunérer avec un plus grand pourcentage que ce qui est d’habitude pratiqué sur le marché.

C’est donc dans le but d’offrir un max de visibilité à ses auteurs qu’Elenya a lancé un appel à don (contre petits cadeaux évidemment) sur Kisskissbankbank. Il ne reste qu’une dizaine de jour pour couvrir 24% de la somme demandée, qui servira à couvrir les frais d’imprimerie et les différents coûts liés aux salons littéraires auxquels l’association se présentera.

Autre actualité Elenienne :
Un nouvel appel à texte vient de voir le jour. Thème : des zombies pas comme les autres. Deadline : 20 septembre. Participation de 5€ requise.

Bon alors, vous attendez quoi pour passer commande du recueil Steampunk ?! (au fait, ma nouvelle s’intitule « Renaissance »)

6 Août

Page auteur chez Elenya !

Ça y est ! J’ai désormais ma propre page « auteur » sur le site des Éditions Elenya !

Bon, la photo n’est pas terrible, mais c’est la plus récente que j’ai. Je vais tenter d’en faire une nouvelle assez rapidement.

C’est par là : http://elenya-editions.com/site/doris_facciolo

D’après Elenya, la maquette du reccueil Steampunk est en avance sur son planning. Qui sait ? Peut-être qu’il sera disponible plus tôt que prévu ?

Faites de la pub !

10 Juil

Ma première publication officielle !

Oui les amis ! Vous avez bien lu !

Il y a quelques semaines, je participais au « challenge steampunk » organisé par les Editions Elenya. Le but du jeu étant de rédiger une nouvelle de style Steampunk en 24h, sur un thème imposé dévoilé au début du concours.

Je viens de recevoir le mail confirmant que ma nouvelle « Renaissance » a été retenue par le jury et sera donc publiée avec 11 autres textes dans un recueil qui sera publié au moins de septembre.

Regardez, c’est par là : résultats

WHOUHOUUUUUUUUUUUUUUUUUU ! *hurle sa joie*

18 Juin

Amazon : est-ce bien ou mal ?

Tout le monde connait Amazon, le géant de la vente en ligne. Rares sont ceux, de nos jours, à n’avoir jamais rien acheté sur ce site (parmi les partisans des achats sur Internet, évidemment). Mais Amazon, qui propose tant de divers produits à petit prix et bien souvent sans frais de livraison, est-ce vraiment si « bien » que ça ?

L’idée du sujet du jour m’est venue en lisant l’article de « Sud-Ouest » (que je ne connaissais pas), partagé par un ami Facebookien : « Témoignage : chez Amazon, une armée de forçats tenus au silence ». Poursuivre la lecture

9 Juin

Débat : peut-on tuer ses héros ?

Un auteur peut-il tuer ses héros ?

Voici une question qui fait débat depuis la diffusion de l’épisode 9 de la troisième saison de Game of Thrones. On en parle partout : entre amis, sur les réseaux sociaux, sur les blogs… même la presse s’y met !

Ceux qui ont été choqué par le nombre de « gentils » qui sont morts jusqu’à présent dans la célèbre série Game of Thrones (le Trône de Fer) de G.R.R. Martin, n’ont sans doute pas lu les livres à l’origine de la série de HBO. Sinon, il n’auraient pas étés étonnés.

Le lecteur a cela comme avantage de mieux connaître l’univers qu’à créé G.R.R. Martin que l’auditeur, car si la série télévisée retranscrit très bien l’univers sombre et dangereux de Westeros, le lecteur, lui, a eu l’occasion de se l’imaginer avec bien plus de détails. La plupart des auditeurs sont formatés par les « happy end » à l’américaine, où le héro ne meurt jamais quoi qu’il arrive. Beaucoup de lecteurs aussi, d’ailleurs, car la littérature américaine suit ce qui fonctionne bien à la télé. Pourquoi changer une équipe qui gagne, comme on dit ?

G.R.R. Martin a inversé le processus. Il a décidé de créer un monde médiéval-fantastique le plus proche possible de la réalité. Les héros veulent faire la guerre ? Très bien. Mais pas de guerre sans effusion de sang. Pas de guerre sans perte humaine, chefs compris. L’époque médiévale était dangereuse dans la réalité, pourquoi serait-elle 100% safe dans le fantastique ?

S’il est difficile pour un fan de voir disparaître son personnage favori, imaginez un instant ce qu’il en coûte à un auteur de tuer sa création. Ce personnage qu’il a façonné durant des heures et des heures, ajoutant un détail par-ci, un caractère par-là, le voyant grandir au fil des pages, s’épanouir et prendre lui-même les rênes de sa vie. Cet article donne quelques exemples d’auteurs qui ont mis fin à la vie de leurs personnages… pour ensuite les ressusciter tant la pression des fans (et des managers ?) était grande.

D’ailleurs, si vous avez bien suivi GoT saison 3 : le prêtre de R’hllor (le dieu de la lumière) est capable de ressusciter les morts…

Mon avis personnel sur le sujet :
VIVE G.R.R. MARTIN ! Hourra ! Gloire à lui !
Enfin un auteur avec quelque chose dans le pantalon et qui ose dire « merde » à ses fans ! Ce monsieur écrit ce qu’il a envie d’écrire (et surtout QUAND il en a envie). C’est très difficile de résister à une pression pareille et je l’admire en cela. J’aime ce qu’il écrit car son univers correspond au mien. L’intégrale 3 de GoT foisonne de retournements de situations. Certains prétendront que ce qui se déroule durant les « noces sanglantes » était cousu de fil blanc. Oui, sans doute fallait-il s’y attendre. Mais ceux-là s’attendaient-il aussi à ce qui va se dérouler dans le dernier épisode de cette saison 3 ?

Cet épisode devrait être diffusé dès demain. Je me réjouis de voir si l’opinion publique va rester sur ses positions.

15 Mai

Application de la méthode dite « du flocon » : étape 10

Hé oui ! Tout a une fin. L’étape 10 de la méthode du flocon est donc la dernière. C’est aussi la plus courte à expliquer, et pourtant il s’agit de la plus importante !

Si vous désirez suivre cette méthode pas à pas et l’appliquer à vos propres récits, je vous suggère très fortement de suivre les explications de Kanata sur le site Espaces Comprises. Je n’ai ici repris que de très brefs résumés afin d’appliquer cette méthode à mon roman « La Magie des Mots ». Son épilogue contient également plusieurs fichiers qui peuvent être utiles si vous désirez suivre le flocon.

Étape 10 : écrire

Traditions2
Scène de la nouvelle « Traditions ». Illustration de Pascal Vitte.

Cette étape est aussi simple que ça ! Du moins, à expliquer. L’appliquer n’est pas toujours aussi aisé, mais après avoir travaillé les 9 étapes précédentes, j’ai maintenant une excellente base. Tout ne me servira pas forcément, mais les fiches personnages vont m’être très utiles pour me remémorer des détails après x chapitres déjà rédigés. Le plan, maintenant mis à plat, va aussi me permettre d’avancer vers l’objectif final sans passer par 36 détours (quoique?).

Bref, à chacun de voir ce qui va lui servir ou non. Dans mon cas, je peux dire que l’expérience fut bénéfique.

Hein ? Quoi ? Le résultat de mon étape 10 ? Il se trouve sur la page « roman » où figurent déjà 10 chapitres de La Magie des Mots 😉

8 Mai

Application de la méthode dite « du flocon » : étape 9

Dois-je rappeler ce qu’est cette fameuse « méthode du flocon » ?

Allez, c’est bien parce qu’on est presque à la fin et qu’il pourrait y avoir de nouveaux lecteurs qui n’on pas encore lu les 8 étapes précédentes (ils attendent quoi, ceux-là ?). La méthode dite « du flocon » est un concept utile à tout écrivain débutant (ou pas) pour l’aider à construire la structure de son histoire. Il n’y a pas de méthode miracle, évidemment. C’est à chacun de l’adapter selon ses besoins. Mais pour celui qui n’a aucune idée de par où commencer, ou qui, comme moi, désire simplement s’organiser un peu, le flocon est une excellente base.

J’ai appliqué la méthode du flocon à mon roman La Magie des Mots en me basant sur les articles rédigés par Kanata pour le site Espaces Comprises. Merci à lui de publier de si bons billets.

Étape 9 : le plan Poursuivre la lecture

2 Mai

Application de la méthode dite « du flocon » : étape 8

Hey, les gens, on approche de la fin ! Plus que 2 étapes après celle-ci !

Petit récapitulatif du chemin parcouru avec la méthode du flocon :

Étape 1 : Ruminer

Étape 2 : L’accroche (de conception)

Étape 3 : La 4e de couverture (de conception)

Étape 4 : Description des personnages et des lieux

Étape 5 : Développer la 4e de couverture en un synopsis de l’intrigue

Étape 6 : Développer les synopsis des personnages en synopsis

Étape 7 : Développer le synopsis de l’histoire

Footprints 1

Tout ceci suit une certaine logique… qui nous mène à l’étape 8 : Créer des fiches de personnages Poursuivre la lecture