10 Juil

Ma première publication officielle !

Oui les amis ! Vous avez bien lu !

Il y a quelques semaines, je participais au « challenge steampunk » organisé par les Editions Elenya. Le but du jeu étant de rédiger une nouvelle de style Steampunk en 24h, sur un thème imposé dévoilé au début du concours.

Je viens de recevoir le mail confirmant que ma nouvelle « Renaissance » a été retenue par le jury et sera donc publiée avec 11 autres textes dans un recueil qui sera publié au moins de septembre.

Regardez, c’est par là : résultats

WHOUHOUUUUUUUUUUUUUUUUUU ! *hurle sa joie*

15 Mai

Application de la méthode dite « du flocon » : étape 10

Hé oui ! Tout a une fin. L’étape 10 de la méthode du flocon est donc la dernière. C’est aussi la plus courte à expliquer, et pourtant il s’agit de la plus importante !

Si vous désirez suivre cette méthode pas à pas et l’appliquer à vos propres récits, je vous suggère très fortement de suivre les explications de Kanata sur le site Espaces Comprises. Je n’ai ici repris que de très brefs résumés afin d’appliquer cette méthode à mon roman « La Magie des Mots ». Son épilogue contient également plusieurs fichiers qui peuvent être utiles si vous désirez suivre le flocon.

Étape 10 : écrire

Traditions2
Scène de la nouvelle « Traditions ». Illustration de Pascal Vitte.

Cette étape est aussi simple que ça ! Du moins, à expliquer. L’appliquer n’est pas toujours aussi aisé, mais après avoir travaillé les 9 étapes précédentes, j’ai maintenant une excellente base. Tout ne me servira pas forcément, mais les fiches personnages vont m’être très utiles pour me remémorer des détails après x chapitres déjà rédigés. Le plan, maintenant mis à plat, va aussi me permettre d’avancer vers l’objectif final sans passer par 36 détours (quoique?).

Bref, à chacun de voir ce qui va lui servir ou non. Dans mon cas, je peux dire que l’expérience fut bénéfique.

Hein ? Quoi ? Le résultat de mon étape 10 ? Il se trouve sur la page « roman » où figurent déjà 10 chapitres de La Magie des Mots 😉

8 Mai

Application de la méthode dite « du flocon » : étape 9

Dois-je rappeler ce qu’est cette fameuse « méthode du flocon » ?

Allez, c’est bien parce qu’on est presque à la fin et qu’il pourrait y avoir de nouveaux lecteurs qui n’on pas encore lu les 8 étapes précédentes (ils attendent quoi, ceux-là ?). La méthode dite « du flocon » est un concept utile à tout écrivain débutant (ou pas) pour l’aider à construire la structure de son histoire. Il n’y a pas de méthode miracle, évidemment. C’est à chacun de l’adapter selon ses besoins. Mais pour celui qui n’a aucune idée de par où commencer, ou qui, comme moi, désire simplement s’organiser un peu, le flocon est une excellente base.

J’ai appliqué la méthode du flocon à mon roman La Magie des Mots en me basant sur les articles rédigés par Kanata pour le site Espaces Comprises. Merci à lui de publier de si bons billets.

Étape 9 : le plan Poursuivre la lecture

2 Mai

Application de la méthode dite « du flocon » : étape 8

Hey, les gens, on approche de la fin ! Plus que 2 étapes après celle-ci !

Petit récapitulatif du chemin parcouru avec la méthode du flocon :

Étape 1 : Ruminer

Étape 2 : L’accroche (de conception)

Étape 3 : La 4e de couverture (de conception)

Étape 4 : Description des personnages et des lieux

Étape 5 : Développer la 4e de couverture en un synopsis de l’intrigue

Étape 6 : Développer les synopsis des personnages en synopsis

Étape 7 : Développer le synopsis de l’histoire

Footprints 1

Tout ceci suit une certaine logique… qui nous mène à l’étape 8 : Créer des fiches de personnages Poursuivre la lecture

27 Avr

Application de la méthode dite « du flocon » : étape 7

Encore en retard ?! Heu… oui… mea culpa.

Il faut dire que ces étapes sont de plus en plus longues à travailler (Kanata estime qu’une semaine est nécessaire pour cette étape-ci). Mais qu’importe, le but est d’y arriver !

Étape 7 : Développer le synopsis de l’histoire

Reprenez votre synopsis d’intrigue de l’étape 5 et développez-le sur 4 pages, soit environ une page par paragraphe. Cela vous permet de commencer à placer la logique de haut niveau et vos décisions stratégiques sur le déroulement de l’histoire. Comme précédemment, pas besoin de tomber dans le littéraire à outrance, il s’agit encore et toujours d’un outil privé.

Poursuivre la lecture

18 Avr

Application de la méthode dite « du flocon » : étape 6

Désolée pour ceux qui suivent cette ligne d’articles, cette semaine, je suis en retard !

C’est que cette étape prend un temps considérable, et que du temps, j’en manque cruellement. Qui a dit « Pour une vingt-cinquième heure » ?

Bon, je ne vais pas vous rappeler toutes les semaines de quoi il s’agit. Nous sommes à l’étape 6, voyez donc les premières étapes de la méthode du flocon ou sur Espaces Comprises pour de plus amples informations.

Étape 6 : Développer les synopsis des personnages en synopsis Poursuivre la lecture

10 Avr

Application de la méthode dite « du flocon » : étape 5

Me voici arrivée à la moitié de la « méthode du flocon« , entièrement développée sur Espaces Comprises par Kanata. Si vous vous demandez de quoi il s’agit, je vous invite à lire les deux billets précédents qui concernent le même sujet.

13aJ’avoue avoir franchement craint l’étape n°5 de cette méthode avant de me plonger dedans. En effet, je n’ai jamais rédigé le moindre résumé ou synopsis pour aucun de mes textes. C’est donc une grande première !
Et finalement, en suivant les conseils de Kanata à la lettre, je suis parvenue au bout de ce synopsis « court et perso » assez facilement.

Étape 5 : Développer la 4e de couverture en un synopsis de l’intrigue

Reprenez votre paragraphe de l’étape 3 et tâchez d’en faire un synopsis de quatre paragraphes.

  • Développez la 1ère et 2nde ligne ensemble dans un premier paragraphe ;
  • Développez les lignes 3, 4 et 5 chacune en leur propre paragraphe.

Cela devrait donner :

  • Trois paragraphes (lignes 1+2, 3 et 4) qui s’achèvent chacun sur l’un de vos écueils ;

  • Un dernier paragraphe (ligne 5) qui s’achève par le dénouement lui-même.

Après un certain temps de travail (entre 1 et 2h, sachant que je faisais – comme toujours – 36 trucs en même temps), le premier jet de mon synopsis « court » était terminé :

Comme chaque été, Arvin et sa mère sont invités par son père à le rejoindre à Miami, où il réside. Ils reçoivent leur billets pour une croisière à bord d’un paquebot de luxe qui leur fera traverser l’atlantique. Blasé par la surprotection de sa mère et par ses remarques incessantes, Arvin s’en éloigne pour s’adonner à sa passion à fin de tuer le temps durant le voyage : la musique. C’est alors qu’il fait la connaissance d’Edwin Raven, qui devient son meilleur ami. Mais alors que leur navire approche de sa destination, les éléments se déchaînent et le bateau fait naufrage. Seule une poignée de rescapés s’échouent sur une île qui semble déserte et située dans un monde où deux lunes dominent la voûte céleste. Choqués tant par leur naufrage que par leur arrivée dans cet autre monde, les naufragés vont devoir lutter pour leur survie tout en découvrant que dans cet univers, contrairement à leurs croyances, la magie existe.

Alors que les Eaux tentent de submerger l’Île des Naufragés et que tout espoir de survie semble perdu, Arvin parvient à trouver un refuge pour les siens et à les y emmener grâce à son don. Bien qu’ayant agi devant plusieurs témoins, Arvin refuse de croire qu’il est doté d’un quelconque pouvoir magique. Peu après, un bateau semblant tout droit sorti du XVIe siècle accoste l’île et embarque les naufragés. Ils apprennent alors que la planète sur laquelle ils se sont échoués se nomme Adunare et qu’il débarque régulièrement des naufragés de toute la galaxie sur l’île sur laquelle ils se sont échoués, mais qu’il n’est plus arrivé de terrien depuis bien longtemps. Les Eaux auraient bloqués leur accès à ce
monde et tous s’interrogent sur leur présence, qui semble fort indésirable pour les autochtones d’Adunare.

Bien obligé à affronter la vérité, Arvin se laisse convaincre qu’il est primordial qu’il apprenne à contrôler sa magie que l’on nomme la « Volonté ». Dans sa quête, le jeune homme fait de multiples rencontres à travers le continent, dont la jeune Felagya nommée Tilluna. Mais, naïf et influençable, il donne sa confiance à la mauvaise personne. Le Seigneur de Tal Mazrech n’hésite pas à utiliser Arvin et son pouvoir comme arme pour affronter ses ennemis, au risque de déclencher une guerre effroyable et d’alerter les Eaux. Il est alors tiraillé entre ses amis et sa loyauté pour le souverain qui lui a promis une solution pour rejoindre la Terre à l’issue de la guerre.

Technologie, guerre mondiale et non-respect des anciens accords agitent les Eaux qui décident qu’une nouvelle « Grande Destruction » est la seule issue possible. Conscient du danger, Edwin ouvre les yeux d’Arvin sur la situation et parvient à le convaincre qu’il s’est fait manipuler par le Seigneur de Tal Mazrech. Avec leurs amis, ils vont dévoiler le malicieux stratagème du Seigneur à son peuple afin de le mener à la rébellion et de réduire à néant toute technologie susceptible d’engendrer la colère des Eaux. Alertées de cet exploit, les Eaux demandent un entretien avec le détenteur de la « Volonté ». Lors de cette entrevue peu commune, Arvin parvient à négocier une ouverture exceptionnelle du passage vers la Terre afin que les siens regagnent leur foyer.

Rz_137aEncore une fois, cette étape offre un résultat à utiliser personnellement. Ce synopsis n’est pas destiné à un quelconque éditeur ou autre personne à par moi-même. Il va me servir de guide tout au long de l’écriture du roman. Le style n’a donc aucune importance ici.

Pour parvenir à ce résultat, il est primordial d’avoir suivi les 4 premières étapes de la méthode du flocon car on utilise chacune pour construire nos paragraphes. J’avoue que sans cette méthode, j’aurais été totalement incapable de pondre le texte que vous venez de lire. Certes, j’avais les idées et une centaine de pages du roman étaient déjà rédigées, mais sans aucune organisation et mise à plat de ces mêmes idées, impossible d’en faire un résumé qui ait du sens.

Voilà qui me donne du courage pour la suite, car là, j’en aurai vraiment besoin : étape 6 – Développer les résumés des personnages en synopsis.
Etant donné que je n’ai pas encore rédigé toutes mes fiches personnage… ça va chier.

3 Avr

Application de la méthode dite « du flocon » : étape 4

La semaine dernière, je m’aventurais dans « la méthode du flocon » (rédigée et illustrée par Kanata sur Espaces Comprises). Une méthode utile pour tout auteur débutant (ou pas, d’ailleurs) qui a envie de s’organiser un peu.

J’ai donc appliqué les trois premières étapes à mon propre roman, pour l’instant nommé « La Magie des Mots« . Je poursuis donc l’aventure avec… tadaaaam ! Hé oui, l’étape 4 ! Poursuivre la lecture

27 Mar

Application de la méthode dite « du flocon » : étapes 1 – 3

Dans ma quête d’instructions sur des méthodes d’écriture, je suis tombée sur le site parfait : Espaces Comprises. Un site créé par des auteurs, pour des auteurs. Magnifique ! Ce merveilleux site rassemble exactement tout ce que je désire : liste d’appels à textes, articles sur le monde de l’édition, témoignages d’auteurs dans la galère, trucs & astuces, …

Et la fameuse « méthode du flocon », rédigée par Kanata (j’ai toujours envie de l’appeler « Katana », mais c’est pas pareil.) Poursuivre la lecture