6 Nov

La productivité à tout prix

Peut importe où on pose les yeux, chez qui on tend l’oreille, il y a cette vision de « vie parfaite » qui revient continuellement : « il faut être actif, faire du sport, avoir un boulot, une famille, des hobbies (créatifs, la plupart du temps), … ».
Bref, dans la vie, il faut être productif. Sinon, c’est mal vu. On est fainéant. On ne sert à rien.

Ces dernières semaines, je me suis rendue compte que cette comptine, d’apparence bienveillante, avait sur moi un effet véritablement néfaste.
Ce n’est pas souvent que je fais des billets d’humeur, mais je pense que celui-ci est important car je ne pense pas être la seule concernée.

« Alors ? Il en est où ton roman ? »

productivite au travail

L’aspect temps

J’ai un roman en cours de construction depuis maintenant plus d’un an. La rédaction d’un roman est très difficile pour moi qui n’ai jusqu’à présent publié que des nouvelles. Passer d’un format à un autre est un exercice périlleux. Les codes ne sont pas tout à fait les mêmes, la structure encore moins. J’en parlais encore hier avec Fabien Clavel qui, lui, a eu du mal à passer du roman à la nouvelle. Bref, même combat.
De mon côté, c’est d’autant plus difficile que l’écriture reste pour moi un hobby et non mon métier principal. J’ai toujours dit que le jour où je devrais me forcer à écrire, j’arrêterais. Je le fais par plaisir, si je dois me flageller pour utiliser mon clavier, il y a un problème. C’est aussi parce qu’il s’agit pour moi d’une passion « passe-temps » que je suis très lente à écrire. A côté de mes projets littéraires, j’ai un boulot à temps plein et une maison et des animaux à entretenir. Autant vous dire qu’après une journée de travail, les courses, un brin de ménager et préparer le repas, je n’ai plus la force qu’à m’écrouler sur mon canapé devant une série. Et encore, pas trop longtemps sinon je m’endors. Car si certains sont capables d’écrire jusqu’à 2h du matin avant de reprendre le boulot le lendemain, ce n’est malheureusement pas mon cas.
Bref, le temps est ce qui me manque cruellement.

Mais en dehors du temps libre, il y a bien d’autres aspects qui entrent en jeu !

La légitimité

Bien que publiée officiellement par des maisons d’éditions et non en auto-édition, je ne me considère pas comme une professionnelle en ce domaine (le syndrome de l’imposteur, vous connaissez ?). Je n’ai pas étudié les lettres, mais la comptabilité. Je ne gagne presque rien avec mes quelques publications. Je ne publie pas très régulièrement (2 nouvelles par an en moyenne). Bref, je ne vais pas vous lister ici la liste des pourquoi… ce serait trop long et ce n’est pas le sujet. Pourtant, je sais que mon travail mérite reconnaissance, mais voyez-vous, rien que de le dire, cela fait très prétentieux. Et je déteste ça.

La motivation

Procrastination, quand tu nous tiens…
Il s’agit là d’un problème récurrent, et pas que chez moi. Il est si simple et libératoire de scroller facebook plutôt que de s’atteler à la tâche !
Dernièrement, j’ai très peu écrit. Par contre j’ai écouté pas mal de podcast sur l’écriture, dont l’excellent Procrastination (titre qui veut tout dire) présenté par Lionel Davoust, Mélanie Fazi et Laurent Genefort. Quelque part, j’avais l’impression de travailler même si mon roman n’avançait pas. Je m’instruisais, je me documentais pour le moment où le temps et l’envie seraient présents. Mon sentiment de productivité était assouvi.

Pourtant, j’ai terriblement envie de le finir, ce bouquin. Parce qu’une fois achevé, je pourrai enfin me dire « ça y est, tu as relevé le défi ! », je pourrai le proposer à des maisons d’édition et, qui sait, peut-être m’offrira-t-il un jour une nouveauté à présenter en salon. Parce que des salons, je continue à en faire et que j’adore ça, mais sans nouveauté, il viendra un moment où ma présence ne sera plus nécessaire. Parce que, aussi, quelques personnes ont lu le début et sont très intéressées par le potentiel de mon histoire. Et ça, ça motive.

Mais être motivé et faire le pas pour se mettre au travail, c’est encore différent.

Les doutes

La semaine dernière, j’étais en congé. Du TEMPS ! Enfin !
J’ai donc ouvert Scrivener et ai relu tout ce que j’avais rédigé jusque-là, histoire de me remettre dans le bain. Et là, je me suis sentie complètement dépassée, misérable, incapable, … bref, j’étais à la pointe immergée de l’iceberg.

 

J’en ai même pleuré tant cela me paraissait insurmontable. Et là, mon compagnon m’a dit : « tu ne vas pas te mettre dans des états pareil pour un hobby, tout de même ?! ».

Il avait parfaitement raison.

Sois productif !

« Alors ? Il en est où ton roman ? »

Dans la vie, il faut produire sans cesse et toujours plus. Qu’il s’agisse du travail, de faire des gosses (quand t’as le premier, on te pose tout de suite la question « à quand le deuxième » ?), ou même des loisirs. Cette routine, cette obligation est tellement ancrée en nous que nous ne nous en rendons plus compte. On pose la question par gentillesse (pensons-nous), par automatisme, « alors, le travail ? Les enfants ? Le roman ? ». Produire. Encore.

J’apprécie grandement le travail et l’aide online fournie par Lionel Davoust, mais il y a un point fondamental avec lequel je ne suis plus d’accord avec lui. Je l’étais, jusqu’à cet épisode de la semaine dernière. Il s’agit de son conseil d’écrire un peu tous les jours. Même s’il ne s’agit que d’une ligne.

Produire. En toutes circonstances.

En réalité, si je suis tombée si bas, c’est à force d’entendre mes amis, les autres écrivains et connaissances du monde du livre me questionner sans cesse sur l’état de ce fameux roman. De les voir avancer, eux, et moi rester loin derrière, à la traîne. De ne pas être capable d’appliquer cette règle simple d’écrire une ligne par jour. Je n’ai pas pu avancer pour diverses raisons, par volonté ou non, mais à force d’entendre cette bienveillante question, une certaine pression s’est mise à peser sur mes épaules. Il devenait obligatoire, impératif, que je me remette à écrire. Je l’ai fait parce que j’en avait l’occasion, et pourtant ce n’était pas le moment. J’ai craqué. Je m’en suis même voulue de ne pas avoir progressé alors que j’avais toute une semaine devant moi.

Attention, je ne dis pas que mon état est dû aux autres. Je ne m’apitoie pas non plus sur mon sort. Je pense par contre que cette obligation de productivité est devenue partie intégrante de notre société, de notre façon de penser, et que cela ne convient pas à tout le monde.

Des solutions ?

J’ai parlé ici de mon expérience personnelle, en rapport avec l’écriture, mais cela s’applique à bien d’autres domaines.

La vie parfaite des uns ne l’est pas pour les autres. A chacun son rythme et ses envies. La société actuelle nous impose déjà bien trop de clichés.
Bien souvent, les phrases toutes faites de « politesse » font culpabiliser les gens à qui elles sont adressées, quand cela ne les vexe pas carrément. Laissez les femmes utiliser ou non leur vagin au lieu de leur imposer d’enfanter, laissez les gens prendre du poids si le sport c’est pas leur truc, ne traitez pas tous les chômeurs de fainéants parce que vous avez la chance d’avoir un boulot qui vous plait (ou pas d’ailleurs), bref, cessez cette fausse bienveillance.

Je ne désespère pas de terminer ce livre un jour, mais ça sera en fonction de moi et non de ce que la « bienséance » voudrait m’imposer.

 

Résultat de recherche d'images pour "cliché"

22 Mai

Sortie de « Légendes et Sortilèges »

Ce soir, j’ai une annonce particulière à vous faire.

Il s’agit de la sortie de mon tout premier livre, un recueil de nouvelles sur le thème de la sorcellerie : Légendes et Sortilèges.

Légendes et sortilèges - Doris Facciolo

Quart de couverture :

Toi qui liras ces pages, prends conscience du pouvoir que tu tiens dans tes mains.

Ce recueil est un grimoire. La magie qui le parcourt ressuscite les légendes enfouies au plus profond des mémoires. Trouble les règles de l’éternel combat du Bien contre le Mal. Donne naissance à des êtres qui n’existent pas encore.

Toi qui liras ces pages, prends conscience du pouvoir que tu tiens dans tes mains.

C’est le Temps que tu t’apprêtes à libérer.

Détails techniques :

 

Elenya Editions
Collection contes et légendes
153 pages
11 € (prix plein), 10,45€ en précommande, format broché
Le format numérique sera disponible fin mai
En précommandant, vous avez la possibilité d’éviter les frais de port si vous retirer le livre sur le stand d’Elenya aux Imaginales
Lien vers la boutique de l’éditeur

Un peu de blabla…

 

Comme vous le savez probablement déjà, je suis belge et vis en région Liégeoise. Ce que je vais peut-être vous apprendre, c’est que j’habite Haccourt « le pays des macrales » (macrales = sorcières en wallon). La vallée de la Basse-Meuse est riche en légendes sur le sujet. Puisque ma région me fournit la matière première, pourquoi ne pas la mettre à l’honneur à travers ces quelques nouvelles ?

Si les sept nouvelles de ce recueil traitent toutes de la sorcellerie, j’ai délibérément choisi de m’éloigner de la Fantasy traditionnelle.
Vous trouverez bien quelques textes qui s’en rapprochent par leur côté superstitions rupestres, mais il y a aussi des récits plus proche de l’Urban Fantasy, de la Science-Fiction et même une touche de Steampunk.

Le petit plus

A la fin de l’ouvrage se trouvent quelques notes explicatives sur chaque nouvelle. Ainsi, vous découvrirez quelles légendes les ont inspirées et dans quel circonstances ces textes ont étés rédigés.

Sortie officielle pour les Imaginales

 

Vous pouvez précommander Légendes et Sortilèges dès à présent, mais la date officielle de sortie est le 28 mai 2015, soit pour le début des Imaginales. J’y serai présente sur le stand des Editions Elenya dès le vendredi 29 en début d’après-midi et ce jusqu »au dimanche soir.
N’hésitez pas à venir me dire bonjour ! 🙂

 

 

1 Nov

Les auteurs SFFFH francophones ont du talent

Un titre qui est parfaitement assorti au Challenge Francofou, vous ne trouvez pas ?

Si le but est le même (mettre en avant les auteurs francophones de l’imaginaires), je ne suis pas l’instigatrice de ce mouvement. Il faut pour cela remercier Gaëlle Dupille qui a fait un boulot formidable.

Du 1er novembre au 1er décembre, les auteurs de SFFFH francophones sont invités à publier gratuitement un extrait de leurs écrits sur le web. Why not pourquoi pas ?

Plusieurs de mes textes sont déjà accessibles sur ce site gratuitement, mais ils datent un peu. C’est pourquoi j’ai décidé de vous offrir le premier chapitre de ce qui sera (un jour) un roman de SF. Aucune publication officielle n’est prévue à ce jour, et l’écriture est en stand by car je suis actuellement sur un autre projet. Mais ça n’est pas une raison pour laisser celui-ci dans un tiroir 😉

Le titre provisoire est « Projet Home ». Vous pouvez le télécharger ici en version PDF : Projet Home – chapitre 1

Si vous désirez découvrir d’autres auteurs francophones, n’hésitez pas à faire un tour sur la page Facebook de l’événement « Les auteurs de SFFFH ont du talent ! » où tous les liens vers les publications seront répertoriés !

Bonne lecture 🙂

30 Oct

Concours « Super-Héros » : résultat

Bonsoir les gens !

Désolée je suis un peu en retard… mais voici le nom de l’heureux (j’espère) élu :

Super-héros

Baroona

Tu n’as pas précisé à quel nom tu voulais tes dédicaces 😉

Comme vous le savez, ce weekend je serai en dédicace sur le stand des éditions Elenya, au Salon Fantastique !
Si vous en avez l’occasion, n’hésitez pas à venir me faire un petit coucou ! Il y aura de quoi grignoter :p

Toutes les infos sont par ici (cliquez sur l’image) :

Et le programme détaillé est par là.

A très vite !

14 Oct

Parus et parutions

Petit à petit, ma bibliographie se complète ! Si vous me suivez sur Facebook, vous savez déjà tout. Mais un petit rappel ne fait jamais de tort. 😉

Voici la liste des parutions dans lesquels vous pourrez me retrouver.

Déjà parus :

Super-Héros

Super-héros

Depuis les demi-dieux de la Grèce antique à James Bond, en passant par la créature de Frankeinstein, les personnages aux aventures épiques ont toujours peuplé l’imaginaire collectif. C’est aussi le cas des super-héros, descendants directs de ces surhommes. Leurs pouvoirs, costumes et péripéties extraordinaires fascinent toujours autant depuis soixante-quinze ans maintenant.

Mais oubliez donc les capes et le Lycra®.

Elenya Éditions vous entraîne loin des sentiers battus, à la rencontre de onze super-héros d’un autre genre. L’occasion de se poser ensemble la seule question qui après tout importe vraiment : qu’est-ce qui fait un héros ?

Invités :

Remy Garcia et Thomas Geha (rien que ça !)

Disponible en version brochée ou numérique.
Site de Elenya Editions

Steampunk

Steampunk - Collectif

Voyagez avec nous. À bord d’un ballon ou d’un bolide à vapeur. Voyagez dans le temps bien sûr. Là où nos technologies et énergies n’ont jamais été découvertes et le charbon et la vapeur nourrissent les machines. C’est tout le principe de l’uchronie steampunk que les auteurs de ce recueil ont investi à leur manière pour Elenya Éditions.

 Et ils en ont eu, des vapeurs, au cours de ce challenge d’écriture. Vingt-quatre heures chrono pour écrire une nouvelle à l’esprit steampunk. Avec la difficulté supplémentaire de glisser au cours du récit un grain de magie : une créature légendaire récitant une formule ou opérant un rituel magique. Sans oublier bien entendu de surprendre le lecteur. Le ton est donné.

Ce recueil qui renouvelle le genre steampunk comporte les douze textes lauréats du challenge lancé par Elenya Éditions, défi relevé par soixante courageux participants !

Disponible en version brochée ou numérique.
LIRE UN EXTRAIT
Site de Elenya Editions

A paraître :

Ex Machina

Ex machina - Collectif« Bienvenue à bord de l’Ex machina !

Notre plan de vol comportera quatorze étapes dans les fumées de vapeur où tout participe de la machine : prothèses, automates humains et animaux, et même dragons, engins volants, flottants, submersibles…

Le voyage nous conduira depuis les toits de Paris jusqu’aux étranges Royaumes d’Égypte, en passant par les territoires américains et les confins de l’empire spatial britannique.

Sachez que cette croisière n’est pas seulement géographique : nous y explorerons des XIXesiècles uchroniques et féeriques, mais aussi des anticipations angoissantes et des passés parallèles.

Les rêves eux-mêmes n’y échappent pas…

Alors, qu’attendez-vous pour embarquer ? » Fabien Clavel

Anthologie réalisée en collaboration avec l’émission Rêves et Cris (Nolife TV), sous le parrainage de Fabien CLAVEL. La couverture est signée par Mathieu COUDRAY.

Date de sortie officielle : 31 octobre 2014
Précommander la version brochée
Bon plan : Il s’agit de l’anthologie officielle du Salon Fantastique 2014. Si vous précommandez, vous pouvez éviter les frais de port en retirant votre commande directement sur le salon !

Monstres à toute vapeur

Anthologie Monstres à toute vapeur8 histoires de créatures du folklore français teintées de steampunk pour les amoureux des étranges machines à vapeur.

Steampunk ?

Parfois traduit «futur à vapeur» ou «retrofutur», ce terme qualifie un genre littéraire né à la fin du XXe siècle, dont l’action se déroule dans l’univers industriel du XIXe. Le terme fait référence à l’utilisation de machines à vapeur dans une esthétique traditionnellement victorienne.

Date de sortie officielle : 15 novembre 2014
Précommander la version brochée
Site de Lune-Ecarlate Editions

Une version numérique est également prévue.

Conclusion :

Un beau bilan en terme de sorties littéraires pour automne 2014 ! Je vous avoue que je suis assez fière. 🙂

N’hésitez pas à me faire part de vos avis sur mes nouvelles, j’en suis fort friande. Même (surtout!) des critiques négatives (mais constructives), cela me permettra de m’améliorer.

2014 s’achève déjà, il n’y aura plus de sortie pour moi. Mais j’espère que 2015 sera riche en événements !

En attendant, vous pourrez me retrouver au Salon Fantastique du vendredi 31/10 après-midi au dimanche 02/11. L’entrée est gratuite pour peu que vous ayez réservé vos places à l’avance. Toutes les infos pratiques sont par ici.

10 Juil

Jamais 2 sans 3 …

Comme vous avez pu le constater hier sur Facebook, j’ai l’honneur d’être sélectionnée pour l’appel à texte d’Elenya dont le théme était « Héros » ! 🙂

Happy, je suis !

Photo : Voici les résultats tant attendus ! Vous avez été nombreux à répondre à notre dernier appel à textes de l'année. Merci à tous d'avoir participé. Bravo aux lauréats !

http://elenya-editions.com/site/concours_nouvelles

D’autant plus heureuse que je suis présente dans cette anthologie aux côtés de plusieurs amis à plume… heu… de plume : John Steelwood, Christophe Gallo, Sylvain Devaux et même notre voisin des Imaginales Davy Artero est parmi nous ! ^^

Sans oublier les invités d’honneur : Thomas Geha (rien que ça !) et SuperRemy Garcia.

Récap de mes sorties automnales :

Un chasseur sachant chasser… dans l’anthologie « Monstres à toute vapeur » des Editions Lune-Ecarlate (sortie en Septembre)

Mauvais plan dans l’anthologie « Héros » des Editions Elenya (sortie en Septembre)

Le Dragon Mécanique dans l’anthologie steampunk du Salon Fantastique, avec les Editions Elenya (sortie début novembre)

Steampunk - Collectif (ebook)Déjà paru :


Renaissance
dans l’anthologie « Steampunk » des Editions Elenya (disponible par ici au format relié ou bien en numérique)

Et après ?

C’est déjà pas mal, non ? 😀

Je continue bien entendu à répondre à des appels à textes, mais pour tout avouer, rien ne me tente actuellement.

A côté de ça, j’ai un (gros) projet sur lequel je dois plancher. Sortie prévue pour début 2015 si tout va bien.

Merci.

Cher bêta-lecteurs, tous autant que vous êtes, je ne vous remercierai jamais assez de votre aide inestimable ! Sans vous, je ne serais pas là où j’en suis aujourd’hui. Et ce n’est que le début, j’en suis sûre !

23 Oct

Publication de « Liberty » par les Editions L’Imaginarius !

Après le Steampunk vient la Science-Fiction !

J’ai l’immense honneur d’avoir été sélectionnée par le jury des Editions L’Imaginarius avec ma nouvelle « Liberty« , pour l’appel à texte « Histoires de robots et cyborgs » !

Huit textes seront sélectionnés pour ce numéro 5. A l’heure actuelle, seuls les quatre premiers textes sont connus :

– Evolution
– Faites de beaux rêves
– Liberty
– Percefir ne sait pas convertir

Les quatre autres nouvelles à être publiées seront officiellement annoncées en fin de semaine.

La date de parution de l’ebook (gratuit, je vous le rappelle) n’est pas encore fixée, mais devrait être endéans le 10 novembre 2013.

Je rappelle aussi aux blogueurs que cette revue ne comporte que des textes d’auteurs francophone et qu’elle peut donc être lue et chroniquée dans le cadre du Challenge Francofou 😉 (Et personnellement, toute critique négative et argumentée est plus que bienvenue ! Ce n’est donc pas une raison.)

26 Août

Sortie : Steampunk (Editions Elenya)

SteampunkNous y voici !

Le recueil collectif de nouvelles « Steampunk » est enfin disponible à la pré-vente !

Douze nouvelles rédigées de douze claviers différents, dont le mien.

Ce recueil est le fruit d’un challenge d’écriture lancé au moins de juin 2013 par les Editions Elenya. Le but du jeu était de rédiger une nouvelle de style « Stempunk » (vous l’aurez deviné) en 24h chrono. Puisque le thème était connu d’avance, les organisateurs ont corsé le concours en y ajoutant une contrainte dévoilée aux inscrits à l’heure fatidique à laquelle ledit concours devait commencer.

La contrainte ? Une créature légendaire devait prononcer une formule magique, ou opérer un rituel, quelque part dans l’histoire contée. De plus, la nouvelle en question se devait d’avoir une chute inattendue.

La sortie, physique et numérique, est prévue pour le 9 septembre. Vous avez donc jusqu’à cette date pour bénéficier d’une remise de 5% pour votre pré-commande !

Je profite de ce petit article pour signaler que les Editions Elenya est une association à but non lucratif (loi 1901 pour les français). Toute jeune maison (mai 2013), elle a pour but de faire connaître les auteurs méritants à travers tous types de réseaux, mais également de les rémunérer avec un plus grand pourcentage que ce qui est d’habitude pratiqué sur le marché.

C’est donc dans le but d’offrir un max de visibilité à ses auteurs qu’Elenya a lancé un appel à don (contre petits cadeaux évidemment) sur Kisskissbankbank. Il ne reste qu’une dizaine de jour pour couvrir 24% de la somme demandée, qui servira à couvrir les frais d’imprimerie et les différents coûts liés aux salons littéraires auxquels l’association se présentera.

Autre actualité Elenienne :
Un nouvel appel à texte vient de voir le jour. Thème : des zombies pas comme les autres. Deadline : 20 septembre. Participation de 5€ requise.

Bon alors, vous attendez quoi pour passer commande du recueil Steampunk ?! (au fait, ma nouvelle s’intitule « Renaissance »)

6 Août

Page auteur chez Elenya !

Ça y est ! J’ai désormais ma propre page « auteur » sur le site des Éditions Elenya !

Bon, la photo n’est pas terrible, mais c’est la plus récente que j’ai. Je vais tenter d’en faire une nouvelle assez rapidement.

C’est par là : http://elenya-editions.com/site/doris_facciolo

D’après Elenya, la maquette du reccueil Steampunk est en avance sur son planning. Qui sait ? Peut-être qu’il sera disponible plus tôt que prévu ?

Faites de la pub !